Richard D. Nolane (1/2) : « Wunderwaffen met en scène les dirigeants nazis, des monstres décomplexés dans leurs actes et leurs propos »

1er novembre 2014 par Fabien
  • Et que dire du révisionniste inverse ?
    Censurer l’histoire des perdants (César a phagocyté celle des gaulois) ? Oublier les leçons de l’Histoire (qu’est-ce qui a rendu possible le nazisme, pourquoi une guerre a été perdue) ? Masquer à tout prix une période historique au risque de rendre désirable ses pires travers (manipuler des foules grâce au populisme) ? Refuser d’analyser tout un pan de la science "parce que c’était des méchants" (Von Braun et ses fusées en prison, la Lune et le GPS bien plus tard) ?
    Ou tout simplement censurer l’imagination (point de "et si...") à cause d’un "politiquement correct" (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.