Richard D. Nolane (1/2) : « Wunderwaffen met en scène les dirigeants nazis, des monstres décomplexés dans leurs actes et leurs propos »

1er novembre 2014 par Pirlouit
  • Absolument. Le dessin des séquences aériennes est magnifique (digne des albums de Paquet), mais la lecture des premiers albums m’a laissé l’impression d’une certaine complaisance, sans doute liée à la fascination du scénariste pour cette période. Ce qui pouvait à la limite fonctionner comme un exercice de style sur deux ou trois albums ne gagne pas à être étiré sur la durée.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.