Richard D. Nolane (1/2) : « Wunderwaffen met en scène les dirigeants nazis, des monstres décomplexés dans leurs actes et leurs propos »

1er novembre 2014
  • S’y intéresser est une chose mais en être fasciné en est une autre et cette fascination , cette identification aux exterminateurs "vaincus", dans une certaine bd pose problème.
    Il faut choisir son camps.
    et si vous voulez vraiment vous intéresser aux nazis,à leurs batailles, si vous avez envie de vous identifier à eux, alors plongez-vous dans des oeuvres majeures d’historien Résumer tout cela dans une bd, avec une préoccupation scénaristique, de suspens, un souci esthétique ( de jolis avions) est vraiment borderline.
    Mis à part ce côté très limite, le cinéaste Alexandre Sokourov, a dit "le (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.