Alan Moore, gourou de la rentrée littéraire 2017

22 août 2017 par François Peneaud
  • Les lecteurs qui apprécient l’écriture de Moore (et en particulier sa prose) devraient apprécier Jerusalem. C’est un vrai livre chorale, d’une grande densité (les 1200 pages d’origines sont remplies à ras bord de texte), qui est clairement l’aboutissement d’idées développées par Moore depuis des décennies, que ce soit pour le mélange de personnages réels et de fiction, de réalisme complet et de fantaisie...
    C’est bien dommage que Moore arrête d’écrire de la BD (enfin, après la fin de la League), mais si on a d’autres romans, ça vaut le coup !
    Sans oublier ses scénarios pour le cycle de courts-métrage Show (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.