Alan Moore, gourou de la rentrée littéraire 2017

25 août 2017 par La plume occulte
  • si un gosse pauvre qui bave devant des figurines de personnages de BD dans une vitrine sans avoir les moyens de se les payer peut donner un Alan Moore,tous n’ont pas cette chance.Loin de là.
    Moore qui sait de quoi il parle quand il s’agit de personnes qui ont le porte-monnaie qui grince,persiste et signe dans l’entretien édifiant ,cette fois complet, qu’il a accordé au journal Le Point.Gare aux dents des gentrifieurs,en parfaite conscience des ressorts qui gouvernent la marche du monde,il confirme les raisons qui le font quitter le monde de la BD :"La bande dessinée s’est embourgeoisée. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.