ACBD : Les 15 albums sélectionnés pour la « demi finale » du prix de la Critique.

16 novembre 2009 25 commentaires

Après les vingt albums indispensables de l’automne, le bureau de l’Association des Critiques de BD vient de dévoiler les quinze albums sélectionnés pour la « demi finale » du prix de la critique 2010. Les membres de l’ACBD se réuniront lors du Festival de Blois pour débattre et définir ainsi une « short list » de cinq albums.

ACBD : Les 15 albums sélectionnés pour la « demi finale » du prix de la Critique. « Alpha …directions » de Jens Harder chez Actes Sud/L’An 2
- « Blessure d’amour propre » de Martin Veyron chez Dargaud
- « Le Chant du pluvier » d’Erwann Surcouf, Joseph Béhé et Amandine Laprun chez Delcourt
- « Dieu en personne » de Marc-Antoine Mathieu chez Delcourt
- « Droit du sol » de Charles Masson chez Casterman
- « Happy Sex » de Zep chez Delcourt
- « Il était une fois en France T.3 : Honneur et police » de Sylvain Vallée et Fabien Nury chez Glénat
- « Jolies ténèbres » de Kerascoët et Fabien Vehlmann chez Dupuis
- « Lulu femme nue T.1 » d’Étienne Davodeau chez Futuropolis
- « Notre mère la guerre T.1 : Première complainte » de Maël et Kris chez Futuropolis
- «  Pachyderme » de Frederick Peeters chez Gallimard*
- «  Paracuellos » de Carlos Gimenez chez AUDIE/Fluide Glacial *
- « Les Passagers du vent T.6 : La Petite fille Bois-Caïman T.1 » de François Bourgeon chez 12bis
- « Rébétiko : la mauvaise herbe » de David Prudhomme chez Futuropolis
- « Une vie chinoise T.1 : Le Temps du père » de Li Kunwu et P. Ôtié chez Kana


NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
25 Messages :
  • Pour une fois, voila une liste où les auteurs confirmés (voire à l’age de la retraite !!) cotoient des noms quasi-inconnus de jeunes auteurs, peut-être aussi talentueux.Sans doute pas le plus mauvais choix...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 16 novembre 2009 à  20:10 :

      On peut savoir qui sont les "quasi-inconnus jeunes auteurs" de cette liste ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 16 novembre 2009 à  20:54 :

        Je ne réponds plus aux messages anonymes, désolé !

        Répondre à ce message

        • Répondu par Francis le 17 novembre 2009 à  00:11 :

          Je peux vous dire que je m’appelle Francis, ça ne me rendra pas moins anonyme pour autant, mais ma question reste valable, car aucun des noms cités ne m’est inconnu et aucun n’est vraiment jeune.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Oncle Francois le 17 novembre 2009 à  10:02 :

            Puisque vous avez eu le courage (ou la politesse) de decliner votre identité ou pseudo, voila ma réponse ;

            Voila les auteurs célèbres dans mon opinion : ils oeuvrent dans la BD depuis plus de vingt ans, ont des séries qui marchent, un style facilement reconnaissable, et des livres faciles à lire
            - « Blessure d’amour propre » de Martin Veyron chez Dargaud

            - « Dieu en personne » de Marc-Antoine Mathieu chez Delcourt

            - « Happy Sex » de Zep chez Delcourt
            - « Il était une fois en France T.3 : Honneur et police » de Sylvain Vallée et Fabien Nury chez Glénat
            - « Jolies ténèbres » de Kerascoët et Fabien Vehlmann chez Dupuis
            - « Lulu femme nue T.1 » d’Étienne Davodeau chez Futuropolis
            - « Pachyderme » de Frederick Peeters chez Gallimard*
            - « Paracuellos » de Carlos Gimenez chez AUDIE/Fluide Glacial *
            - « Les Passagers du vent T.6 : La Petite fille Bois-Caïman T.1 » de François Bourgeon chez 12bis

            Moins connu dans l’ensemble, mais son dernier album est marquant :
            - « Rébétiko : la mauvaise herbe » de David Prudhomme chez Futuropolis

            Pas remarqué en librairie ou m’a laissé indifférent. Jamais vu dans les revues BD, désolé ! Ce qu’ils font est peut etre trés bien, allez savoir ! Cette liste me donnera l’occasion d’aller embèter mon libraire !!°)

            - « Une vie chinoise T.1 : Le Temps du père » de L
            - « Droit du sol » de Charles Masson (j’ai cru que c’etait le pseudo de Baudoin)chez Casterman
            - « Le Chant du pluvier » d’Erwann Surcouf, Joseph Béhé et Amandine Laprun chez Delcourt
            - « Notre mère la guerre T.1 : Première complainte » de Maël et Kris chez Futuropolis
            - « Alpha …directions » de Jens Harder chez Actes Sud/L’An 2

            Répondre à ce message

            • Répondu par Thierry le 17 novembre 2009 à  11:20 :

              David Prudhomme est tout sauf un inconnu. Cela fait près de 20 ans qu’il publie régulièrement. Il a commencé sa carrière en illustrant "Ninon Secrète", une des séries parallèles des 7 vies de l’epervier de Cothias.
              Par contre, je ne vois pas en quoi "être facile à lire" devrait être une condition ou une qualité. Vous disqualifiez de fait des auteurs comme Bézian, Andreas ou Moebius.

              Répondre à ce message

              • Répondu par Oncle Francois le 17 novembre 2009 à  12:50 :

                Oui, Prudhomme bosse depuis longtemps, mais honnetement, il ne s’etait jusqu’ici pas trop fait remarquer.

                Je ne fais pas partie de l’ABCD, mais effectivement, Bézian et Andréas sont d’excellents dessinateurs qui proposent des histoires exigeantes depuis vingt ou trente ans aux amateurs de reflexion...

                Quant à Moebius, ses albums se vendent à 3000 exemplaires en moyenne, à comparer à ses Blueberry (des centaines de milliers d’exemplaires).. Vous pourrez bientôt lire son nouveau Arzak, tout à fait superbe, et dans lequel il propose une véritable histoire à suivre, avec un dessin très travaillé.

                Répondre à ce message

                • Répondu le 17 novembre 2009 à  14:22 :

                  Quant à Moebius, ses albums se vendent à 3000 exemplaires en moyenne,

                  Il faudra réviser vos sources, vous êtes loin du compte.

                  Répondre à ce message

                • Répondu par Thierry le 17 novembre 2009 à  14:24 :

                  Oui, Prudhomme bosse depuis longtemps, mais honnetement, il ne s’etait jusqu’ici pas trop fait remarquer.

                  Il était dans la liste des incontournables d’Angoulême 2008 pour "La Marie en plastique". A défaut de consécration du public, il était déja reconnu des ses pairs.

                  Répondre à ce message

            • Répondu par Phil C le 17 novembre 2009 à  14:18 :

              Vous aurez raison d’embêter votre libraire, les 5 qui vous ont échappé sont tous de très haute qualité. je vous invite notamment à découvrir Maël dont la notoriété ne devrait pas tarder.

              Répondre à ce message

  • 15 albums représentatifs du "bedeiquement correct" auprès des bobos-intellos parisiens. Une telle liste d’indispensables est prétentieuse, réductrice et injurieuse pour les autres.
    Un non-événement de premier ordre !.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Tou le 17 novembre 2009 à  06:49 :

      Tout à fait d’accord..... Quelle misère....

      Répondre à ce message

    • Répondu le 17 novembre 2009 à  07:59 :

      Bien d’accord avec toi, une dizaine de BD bien branchouillées dans le lot, si même l’acbd se met à jouer à angougou ????

      Répondre à ce message

      • Répondu par Tou le 17 novembre 2009 à  08:39 :

        Ca fait déjà un petit moment qu’ils se la jouent branchouille !

        Répondre à ce message

        • Répondu le 17 novembre 2009 à  09:12 :

          N’importe quoi ! "Happy sex", "Il était une fois en France" ou "Les passagers du vent" sont des oeuvres grand public ET de qualité. Les autres titres sont peut-être un peu plus élitistes, mais si vous n’arrivez pas à lire "Dieu en personne" ou "Blessures d’amour propre" parce que vous les trouvez trop intello, abandonnez carrément la lecture !

          Cette sélection est assez remarquablement éclectique, contrairement à celles d’Angoulême.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Oncle Francois le 17 novembre 2009 à  10:09 :

            Bien d’accord avec vous, pour une fois la liste alterne les grands auteurs au passé incontestable avec des titres plus confidentiels et intimistes, heureusement minoritaires et peut-être lisibles. En clair, l’ACBD est constitué de critiques pros qui lisent tous les livres. Alors que les listes d’Angougou sont établies par des auteurs ou des pros de l’édition qui défendent leur propre chapelle : une BD artistico-intello pour bobos branchés de gauche (les derniers Grand prix Trondheim, Dupuy Berberian et Blutch que j’apprécie comme auteurs en sont des exemples très significatifs !!)

            Répondre à ce message

            • Répondu par Thierry le 17 novembre 2009 à  11:01 :

              Bien d’accord avec vous, pour une fois la liste alterne les grands auteurs au passé incontestable avec des titres plus confidentiels et intimistes, heureusement minoritaires et peut-être lisibles. En clair, l’ACBD est constitué de critiques pros qui lisent tous les livres. Alors que les listes d’Angougou sont établies par des auteurs ou des pros de l’édition qui défendent leur propre chapelle : une BD artistico-intello pour bobos branchés de gauche (les derniers Grand prix Trondheim, Dupuy Berberian et Blutch que j’apprécie comme auteurs en sont des exemples (...)

              Maintenant, soyons cohérent jusqu’au bout. Si nous suivons les gouts réels du public, on devrait retrouver des mangas dans cette liste, au vu des nombreux bestsellers comme "Naruto" ou "One Piece". Personne n’a l’air de se formaliser de leur absence dans cette liste. Et pourtant...

              Répondre à ce message

            • Répondu le 17 novembre 2009 à  11:22 :

              des auteurs ou des pros de l’édition qui défendent leur propre chapelle : une BD artistico-intello pour bobos branchés de gauche

              Arf, belle définition d’Angoulème, là, copains et coquins sont dans un bateau :)

              Répondre à ce message

          • Répondu par Tou le 17 novembre 2009 à  10:09 :

            Bien sûr, 3 titres grand public sur 15 albums sélectionnés, c’est très éclectique. J’ai lu à peu près tous les titres "indispensables" de l’ACBD. Et très franchement, beaucoup ne m’ont pas semblés si indispensables que ça... Nous verrons bien le résultat. Une chose me dit qu’un de ces "3 titres grand public" ne sera pas primé... C’est de toute façon totalement ridicule et subjectif de donner une liste d’albums indispensables. Pour qui ? par rapport à quels critères ? La qualité ? Comment comparer des oeuvres si différentes ? Et le copinage auteurs/critiques/éditeurs ? Je lis et j’apprécie autant en fonction des moments, un albums Futuro qu’un album Bamboo. Les oeuvres "commerciales" me semblent tout aussi indispensables qu’un album intello et trop souvent nombriliste. Qui n’a pas dans son esprit des souvenirs inoubliables d’une bonne bd de série B cotôyant un bouquin intello ? Et les biens pensant voudraient que "j’oublie" ma série B ? Si ce prix est un moyen pour les plus jeunes, pour les lecteurs lambdas, pour les néophites de la bd de découvrir une liste d’albums qui ont marqués 2009, je ne suis pas sûr que cette liste soit la plus facile d’accès. Bien sûr qu’il ne faut pas tomber dans l’effet inverse, mais là, très franchement, je ne crois plus du tout à l’objectivité de ces listes et de ces prix en tous genres....

            Répondre à ce message

          • Répondu par Thierry le 17 novembre 2009 à  10:19 :

            N’importe quoi ! "Happy sex", "Il était une fois en France" ou "Les passagers du vent" sont des oeuvres grand public ET de qualité. Les autres titres sont peut-être un peu plus élitistes, mais si vous n’arrivez pas à lire "Dieu en personne" ou "Blessures d’amour propre" parce que vous les trouvez trop intello, abandonnez carrément la lecture ! Cette sélection est assez remarquablement éclectique, contrairement à celles d’Angoulême.

            Il n’y a que le "Alpha... Direction" de Jens Harder qui puisse être considérée comme élististe, même si je n’aime pas ce mot.

            Répondre à ce message

    • Répondu par Phil C le 17 novembre 2009 à  10:14 :

      Quelle analyse arbitraire ! Faudrait-il qu’il n’y ait que des Thorgal ou des Tuniques bleues dans le prix de la critique ? Lanfeust de Troy mériterait-il sa place ici ?
      Un peu d’objectivité ne nuit pas et cette sélection paraît plutôt équilibrée. C’est logique d’ailleurs quand on connait la composition de l’ACBD, qui va de BoDoï à France Culture en passant par les Echos et Fluide Glacial.
      Pour ceux qui aurait lu l’essentiel de la sélection, ce qui semble ne pas être le cas de notre lecteur,on se réjouira de la qualité et de la diversité de cette sélection.
      Petit bémol : "Lulu, femme nue" cela fait un peu réchauffé (sans mauvais jeu de mot).
      Quant à "Une vie chinoise" qui est un petit bijou à tout point de vue, il a été sélectionné pour le prix ACBD Asie qu’il n’a pas obtenu. On voit mal comment lui donner le prix
      2009.

      Répondre à ce message

  • Paracuellos c’est pas récent, ça ! c’est excellent, mais ça a au moins 30 ans !
    A ce compte là, pourquoi pas mettre Tintin chez les soviets, le secret de l’espadon et Spirou et son tank ??

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles-Louis Detournay le 17 novembre 2009 à  08:52 :

      Il est question de la récente intégrale publiée chez Fluide.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Thierry le 17 novembre 2009 à  08:57 :

      Seuls les 2 premiers tomes de Paracuellos sont parus chez Fluide au début des années 80. Les 4 tomes suivant, repris dans cette intégrale, ont été réalisés par Gimenes jusqu’au début des années 2000 et ne sont disponibles en français que grâce à cette intégrale que Fluide Glacial a eu la très bonne idée de publier.
      La sélection de cette intégrale est donc tout-à-fait justifiée et d’ailleurs un excellent choix, amha.
      La liste est singulièrement sans surprise, comme tous les ans. Elle ratisse large dans le ventre mou de la production, se contentant de choix très conservateurs, même dans les titres qui se voudraient les plus pointus (Jens Harder, qu’on nous présente depuis le début d’année comme "le Jimmy Corrigan de 2009" ou "Une vie chinoise" en caution bd asiatique ; mais d’auteur). On est dans le commercial, mais pas trop, et la bd d’auteur, mais pas trop, d’où la présence en force des indé-like du nouveau futuropolis.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Kamil P (zoo le mag) le 18 novembre 2009 à  18:20 :

        J’ai l’habitude d’avoir la dent dure avec l’ACBD et me méfie un peu des sélections fourre-tout. Cette cuvée 2009 me semble assez équilibré néanmoins. Je retiens deux bonnes surprises : l’intégrale "Paracuellos" et "Jolies Ténèbres". Certain ici, trouve ce choix élitiste (???) ; je n’ose pas imaginer leur réaction quand tombera de façon officielle, celui d’Angoulême qui cette année touche le fond du fond...

        Répondre à ce message