Adorable Bécassine, bon anniversaire !

3 février 2005 0 commentaire

Cette semaine, la première véritable héroïne de la bande dessinée française fête son centenaire. C’était hier il y a cent ans, le 2 février 1905, que la domestique Bécassine, tête ronde aux traits simples et sans bouche et à la coiffe traditionnelle blanche, s’animait pour la première fois dans La Semaine de Suzette, un illustré pour sages jeunes filles, sous le trait remarquablement moderne de Joseph-Porphyre Pinchon, avec un scénario de Caumery, en réalité l’éditeur du journal Maurice Languereau. Bécassine réussit à passer tout le siècle et même à survivre à ses géniteurs. Malgré ses atours surranés, elle fit l’objet de plusieurs films et dessins animés, sans parler d’un merchandising encore actif.

Prototype de l’imbécile pas dupe, Bécassine est une pièce maîtresse de l’histoire du 9ème art, un exemple suivi de près par ses successeurs qui – de Benjamin Rabier à Saint-Ogan ou Hergé - ont su prendre chez elle les canons puissants de l’archétype, pour ce qui est du fond, et ceux de l’album pour la jeunesse ,dont la forme, référence pour Hergé, comme chacun sait, servit de moule au reste de la production du pays des frites. (On veut dire par là que les premiers albums Casterman et Lombard ressemblent beaucoup, dans la forme, à ceux de la petite bretonne).

DP

Adorable Bécassine, bon anniversaire !
Bécassine et la Marquise de Grand Air
(c) Hachette / Gauthier Languereau

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?