Alejandro Jodorowsky à oilpé pour la Danse de la Réalité

21 octobre 2013 3 commentaires

Face à la surproduction -en librairie comme au cinéma- il est nécessaire de s’engager pour exister. Alejandro Jodorowsky qui vient de sortir son film Danza de la realitad en fin septembre dernier, produit par Michel Seydoux, il fallait marquer le coup pour en assurer la promotion.

C’est ce qu’il fait dans une vidéo où il se montre nu, sans artifice, comme pour souligner toute la vérité de ce film autobiographique où il évoque sa jeunesse au Chili. Publiée sur YouTube, elle a aussitôt été retirée.

Face à de tels arguments, les critiques (qui ont le plus souvent aimé le film du scénariste de L’Incal et de Bouncer) n’ont plus qu’à aller se rhabiller !

DP

Alejandro Jodorowsky presentación de La Danza de la Realidad @ Montreal Canadá from Sir_Jules on Vimeo.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • C’est quand on voit des gens nus qu’on s’aperçoit à quel point c’est normal, naturel, banal. Dans El Topo c’était un enfant qui était nu le long du film, Jodo, jeune et beau à l’époque ne l’était pas, c’est très dommage.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 22 octobre 2013 à  22:46 :

      Atypique, le film est aussi marquant et émouvant. L’évocation d’une enfance tourmentée permet de mieux appréhender l’oeuvre d’un grand scénariste de BD. Faut il ajouter qu’il y a sans doute mis plus de lui-même que dans les BD qu’il a écrites ? ce film n’a pas obtenu en salles le succès mérité, s’il se donne encore prés de chez vous, tentez votre chance !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 8 novembre 2013 à  20:34 :

        Bonsoir

        Bon, je suis allé voir ce film ... hum ... comment dire ... ?
        Une approche onirique autour d’une enfance douloureuse dans un cadre difficile ... ?

        Un film qui se digère mal.
        Production minimale, jeu d’acteurs peu convaincant, tout cela m’a laissé un goût de cheap et de non abouti.

        On voit bien l’ambiance recherchée par le réalisateur, malheureusement ça tombe à côté.

        Film tout à fait dispensable ...

        Répondre à ce message