Angoulême 2007 : Copi… conforme à l’Espace Franquin !

23 janvier 2007 0 commentaire

Copi, vous le connaissez, c’est le drôle de type qui, dans la pub Perrier, disait : « C’est fou ! ». Nous avions d’abord découvert ses bandes dessinées dans Bizarre, dans le Nouvel Observateur, où il précède Brétécher, puis dans Charlie Hebdo et Charlie Mensuel, dans son équivalent italien Linus… Ses dialogues ironiques entre la dame assise et un improbable volatile ont ouvert la voie à un type d’humour qui prolifère aujourd’hui. Mais la bande dessinée était pour Copi un pis-aller, le temps d’apprendre à manier le français à la perfection. Sa passion, c’est le théâtre. Et justement, Angoulême le met en scène au moment du Festival 2007.

Dans Une Visite inopportune, une des premières pièces à parler du Sida, une maladie qui emportera l’auteur en 1987, il y a exactement vingt ans, celui-ci met en scène une personnage qui est son double, Cyrille, vieil acteur homosexuel malade du VIH, à l’agonie dans son hôpital. Le défilé des vivants (infirmière, médecin, diva, amis, relations mondaines...) est une balade du Grand Macabre travestie en énorme farce. Pièce militante, elle accompagne l’un des importants mouvements homosexuels français, le Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire (FHAR), auquel Copi contribuera.

La pièce se prolonge avec une autre farce grinçante du dramaturge argentin, Eva Peròn, une pièce politique qui dénonce le régime argentin de l’époque (elle avait été montée à Buenos Aires en 1970). L’épouse du populiste des années d’or de l’Argentine y meurt d’un cancer. Son entourage aura à supporter à la fois la tyrannie de la maladie, que la mourante subit sans pouvoir répliquer, et celle du pouvoir qu’elle impose aux autres dans une colère encore accrue par son impuissance.

Deux œuvres fortes dont on regrette qu’elles n’aient qu’une seule représentation, le jeudi, montée par une troupe d’amateurs angoumoisins.

UNE VISITE INOPPORTUNE avec Marie-Hélène Lacombe (Cyrille), Norbert Morandière (infirmière), Patricia Charles (Hubert), Géraldine Suet (journaliste), Philippe Allard (Regina Morti), Danielle Dubos (Pr Vertudeau) ;

suivie de

EVA PERON avec Florence Dutheil (Evita), Danielle Dubos (sa mère), Maud Pastor (infirmière), Norbert Morandière (Peron), Philippe Allard (Ibisa).

Hommage à Copi. par la Cie A.L.I.C.E. MS Yves Duhamel.
Tarif 8 € / 4 €
Angoulême ESPACE FRANQUIN- 21h - Réservations : 06 80 41 34 19

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?