Angoulême 2007 : Louis Delas met la pression sur les organisateurs.

24 janvier 2007 2 commentaires

Dans un entretien accordé au quotidien La Charente Libre, Louis Delas, PDG de Editions Casterman mais aussi président du groupe bande dessinée au sein du Syndicat national de l’édition (SNE), estime que les organisateurs n’ont pas le droit à l’erreur : " C’est clairement une édition test : si les navettes ne fonctionnent pas comme il faut, le festival d’Angoulême est mort. Et on fera vite le bilan. Nous avons déjà convenu avec Frank Bondoux de le faire le 6 février lors d’une réunion. Deux cas de figure : soit ça s’est globalement bien passé et on prépare le prochain festival d’Angoulême, soit je crains que ce soit fini, pour nous éditeurs, en tout cas." Pour Louis Delas, " les navettes entre le pôle éditeurs et le reste de la ville sont les clés du succès de cette édition. Il n’y a pas de droit à l’erreur sur ce point !". Réponse demain matin…

LB

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :