Angoulême 2009 : Comment certains festivaliers se retouvent « de facto » exclus de la cérémonie des prix

19 janvier 2009 7 commentaires

Un mail du festival de la BD d’Angoulême envoyé ce jour qui se veut un « rappel » informant la presse que la cérémonie des prix est postposée cette année du soir du samedi [31 janvier] au dimanche [1er février] à 16 heures.

La proclamation du Grand Prix 2010 serait effectuée par la même occasion.

L’année dernière, la cérémonie des prix avait lieu le samedi soir. Le dimanche midi, les journalistes guettaient la fin de la délibération de l’Académie des Grands Prix afin de connaitre le nom du nouveau Grand Prix. Dès que cette information était connue, la plupart des journalistes reprenaient le train afin de porter la bonne parole.

Certains trains, rejoignant directement des destinations lointaines, sont fort prisés par les auteurs et journalistes étrangers. Les Belges, par exemple, quittent Angoulême par le train de 15h36 pour arriver à Bruxelles en milieu de soirée.

Est-ce les grèves qui annoncent le 29 janvier comme une journée noire ou le FIBD qui tente de créer un nouveau dynamisme à Angoulême le dimanche après-midi qui est à l’origine de cette décision ? C’est plutôt la deuxième solution qui s’impose puisque cette information était dans le dossier de presse depuis octobre dernier. Il est clair néanmoins que les organisateurs ne s’en étaient pas vantés.

Elle est en tout cas bien contrariante pour beaucoup de festivaliers étrangers. Certains auteurs étrangers, éditeurs, journalistes et autres professionnels se retrouvant ainsi de facto exclus de cette cérémonie.

NA

[Pour des raisons de clarification, cet article a été modifié le mardi 20 janvier 2009.]

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • "une ville dont le déficit hôtelier est bien connu."

    S’il y avait plus d’hôtels dans cette ville, en dehors du festival, ils seraient vides et ainsi, tous en déficit financier.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Xavier Mouton-Dubosc le 20 janvier 2009 à  10:17 :

      À Angoulême, il n’y a pas que le Festival de la BD.

      Il y a aussi
      - Le Festival Musiques Métisses
      - Les Gastronomades
      - Le Rallye des Ramparts

      La ville d’Angoulême n’a effectivement plus d’industrie lourde et elle sait que son cœur économique actuel est dans les entreprises qui gravitent autour du Pôle Image et dans les évènements à potentiel touristique qui tournent toute l’année.

      Après, il est vrai qu’effectivement les capacités hotellières sont complètement saturées pour le FIBD, et qu’ajouter des hôtels ne les rendront pas rentables pour le reste de l’année.

      Une situation dont profitent une partie des habitants en louant à sesterce d’or un lit. Un complément de revenu plus qu’appréciable pour une tranche de population âgée. Et pour des propriétaires de maisons qui n’arrivent pas à faire louer le reste de l’année.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 20 janvier 2009 à  14:26 :

        Il n’y a pas que le festival de BD dans cette petite bourgade, mais les autres manifestations ne sont pas aussi populaires et attirent beaucoup moins de monde.
        La capitale mondiale de la BD n’est ni New-York, ni Tokyo, ni Paris, ni même Bruxelles...

        Répondre à ce message

  • que voilà un article intéressant et si bien expliqué. alors, un TGV part trop tôt d’angouleme et ne permet pas de "traiter" l’information... mais du petit bout de votre lorgnette, ne voyez vous pas plus important ? il va donc y avoir plus de places disponibles pour assister à la remise des prix au théatre. chouette !!! dans ce grand festival populaire, enfin une décision qui va ravir le plus grand nombre (ah ben tiens, non en fait, il s’en fout le plus grand nombre).

    Répondre à ce message

    • Répondu par jiffi le 26 janvier 2009 à  21:40 :

      un festival populaire à 13 euros la journée ? C’est une blague ?

      Répondre à ce message

  • Ah oui, c’est bien connu il n’y a que les belges qui viennent de loin pour Angoulême. Bien sûr.

    Répondre à ce message

  • "La proclamation du Grand Prix 2010 serait effectuée par la même occasion."

    Ne serait-ce pas plutôt le "Grand Prix 2009" ??? Ou alors on a changé deux fois d’année récemment et on ne m’a rien dit ?
    Eclairez-moi parce que je pars bientôt pour Angoulême et je ne voudrais pas avoir l’air idiot !

    Répondre à ce message