Angoulême 2010 : Sempé et Crumb invités d’honneur !

5 janvier 2010 2 commentaires

Le Festival de BD d’Angoulême recevra lors de ses rencontres internationales Jean-Jacques Sempé et Robert Crumb. Des rencontres (débats) avec le public sont planifiées. Crumb dernier a signé dernièrement « La Genèse » chez Denoël Graphic. Notre correspondant Thierry Lemaire nous avait parlé de ce livre dans un long article. Sa venue est surprenante puise que Crumb, déjà Grand Prix en 1999 et où il avait brillé par son absence, est légendaire pour sa discrétion.

Jean-Jacques Sempé est bien sûr le dessinateur du Petit Nicolas (dont les textes sont signés par Goscinny). L’illustrateur humoristique a travaillé pour différents journaux, dont le célèbre New Yorker. Les couvertures et autres illustrations qu’il a réalisées pour ce journal ont été regroupés dans un beau livre, Sempé à New York édité par Denoël, en octobre dernier.

La rencontre avec Sempé se déroulera le jeudi 28 à 15h00, et celle avec Crumb, le samedi 30 à midi.

Ce sont deux événements incontournables du festival.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Angoulême 2010 : Sempé et Crumb invités d’honneur !
    6 janvier 2010 06:55, par jacques Langlois

    Sempé est un génie du dessin de presse et,même s’il est plus rare dans cette spécialté, de l’illustration (cf. "Le Petit Nicolas") ...mais il a toujours dit qu’il ne faisait pas de BD, genre qu’il ne semble pas affectionner particulièrement. Cela dit, bienvenue à lui à Angoulême. Ce n’est pas tous les ans qu’on y voit des dessinateurs de cette trempe et beaucoup des artistes présents pourront apprendre en écoutant Crumb et lui !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 6 janvier 2010 à  10:14 :

      Sempé et Crumb(déjà Grand prix) à l’honneur à Angou, c’est tardif, mais plus que justifié ! Il faut remercier Blutch de rendre ainsi hommage aux grands créateurs qui depuis cinquante ans ont permis à la BD de s’ériger en divertissement culturel de qualité. J’espere qu’ils donneront des conférences aux hordes de jeunes auteurs à la ligne frêle, malhabile, brouillonne, sans consistance et blogueuse, souhaitant qu’ils puissent ainsi leur transmettre une infime portion de leur talent. Ceci dit, mon libraire m’a dit que Crumb fuyait les mondanités, donc je le vois mal faire un discours sur un podium.

      Répondre à ce message