Angoulême 2012 : Plaisir de la découverte d’un "chaînon manquant de l’histoire de la BD"

22 janvier 2012 4 commentaires

A propos des découvertes de l’historien de la BD Thierry Smolderen, la Cité de la BD se fait un brin emphatique quand elle parle de "découverte majeure dans l’histoire de la bande dessinée".

Il s’agit en fait de quelques centaines de pages de BD publiées dans le Graphic et le London Illustrated News, de 1850 à la Première Guerre mondiale et qui fait l’objet d’un article d’une vingtaine de pages, avec une quarantaine d’illustrations, dans 9e Art 2.0, à l’occasion du FIBD.

Notre historien donne pendant le Festival une conférence ouverte à tous où il nous montrera ces découvertes qui constituent, selon lui "Le chaînon manquant entre Töpffer et McCay."

On lui laisse la formule, à notre avis un peu exagérée, cette partie de l’histoire de la BD n’étant qu’à son balbutiement, mais nous découvrons avec autant de plaisir que lui "cette pléiade d’auteurs dont les noms ne figuraient jusqu’ici dans aucun ouvrage spécialisé : Frederick Barnard, Harry Furniss, Randolph Caldecott, A.C. Corbould, William Ralston, J-C Dollman, Joseph Nash, Reginald Cleaver, pour n’en citer que quelques-uns."

"Ces « dessinateurs attitrés » des deux principaux hebdomadaires illustrés de l’Empire Britannique (alors à son apogée), dit encore Smolderen, méritent pourtant d’occuper une place majeure dans l’histoire de la bande dessinée. D’abord parce qu’ils furent les premiers à explorer, dans la presse illustrée, les possibilités graphiques et narratives offertes par des planches en grand format et en couleur (dans les luxueux suppléments de Noël et d’été), et à recourir au dessin réaliste. Mais surtout parce qu’ils furent les premiers à exploiter massivement les possibilités expressives d’une bande dessinée typiquement journalistique : une bande dessinée de reportages, de récits de voyages et d’anecdotes vécues."

Nous vous en livrons ici trois exemples que l’ami Thierry a eu la bonté de nous faire parvenir.

Sa conférence méritera le détour !

DP

Les bandes dessinée du graphic et de l’illustrated london news

présentées par Thierry Smolderen

Samedi 28 janvier 2012 à 14h30, rencontre ouverte à tous

Auditorium du musée de la bande dessinée, quai de la Charente à Angoulême

Angoulême 2012 : Plaisir de la découverte d'un "chaînon manquant de l'histoire de la BD"
"A Pleasure Cruise to the Mediterranean — VI., A Night at Anchor in Jaffa", par Joseph Nash, d’après les croquis }de H.M. Horwood, (The Graphic), 5 novembre 1888.
"The Monument of London", par Henri Lanos, (The Graphic), 17 décembre 1891.
“An Unfortunate Huntress”, par Reginald Cleaver, (The Graphic), supplément de Noël, décembre 1899.

Voir en ligne : les bandes dessinée du graphic et de l’illustrated london news

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Le nom de Randolph Caldecott n’est pas inconnu aux amateurs de dessin.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Thierry Smolderen le 23 janvier 2012 à  07:00 :

      Cher Didier,
      Tu as une drôle de façon d’utiliser les guillemets. Les expressions "chaînon manquant" et "découverte majeure" que tu m’attribues — et dont tu me reproches le caractère emphatique — ne se trouvent pas dans la présentation dont tu parles. Le procédé est étrange.
      Par contre, j’écris bien que "ces dessinateurs méritent d’occuper une place majeure dans l’histoire de la bande dessinée". Note que ce n’est pas pour gonfler gratuitement l’importance de la découverte mais pour un certain nombre de raisons bien précises, que j’énumère clairement. Rien ne t’empêche de discuter ces raisons si tu n’es pas d’accord.
      (Au sujet de Randolph Caldecott : effectivement, Caldecott est bien connu, mais comme illustrateur de livres pour enfants - il existe même une médaille à son nom ; à ma connaissance, il n’a jamais été répertorié comme un auteur majeur de bandes dessinées, or il le mériterait amplement. La plupart des auteurs du Graphic et de l’Illustrated London News dont je parle sont connus pour leurs travaux d’illustrations)

      Thierry S.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 23 janvier 2012 à  07:59 :

        Rectificatif, en effet, les expressions "chaînon manquant" et "découverte majeure" sont celles de [l’article de la Cité de la Bande Dessinée invitant le public à ta conférence->http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?rubrique71.

        Je corrige l’article en conséquence.

        Et oui, c’est un brin emphatique, non ?

        Bien à toi,
        Didier

        Répondre à ce message

  • Le président de cette édition, le fameux Art Spiegelman, y va lui aussi de son "histoire de la BD" : un ebook hommage au 9ème art, retraçant l’histoire et l’esthétique de la BD ! Plus d’infos ici !

    Répondre à ce message