Angoulême 2014 : Expo Willem

31 janvier 2014 1 commentaire

Comme chaque année, le Grand Prix de l’année précédente a droit à une exposition rétrospective. Le lieu varie suivant les artistes. Les plus spectaculaires ou les mieux lotis ont droit au vaste espace du vaisseau Moebius (ex bâtiment Castro), les autres doivent se contenter des deux salles du charmant Hôtel Saint-Simon. C’est le cas pour Willem, dont la carrière longue de plus de 50 ans est balayée sur deux niveaux.

On se rend compte ainsi de la variété du travail du Néerlandais et de l’importance de la bande dessinée (pour ceux qui l’ignorerait encore) dans sa bibliographie. Au fil des originaux, c’est un peu un Charlie Hebdo géant qui s’offre à la lecture. Politique, sexe, religion, scatologie, provocation, anticonformisme, défilent en s’entremêlant souvent. Certaines illustrations auraient certainement du mal à être publiées aujourd’hui. O tempora, o mores. Si le cahier des charges du panorama de la carrière de Willem est respecté, on peut toutefois reprocher à l’exposition une absence de fil directeur. Ni chronologique ni thématique, l’accrochage laisse le visiteur un peu perdu devant la succession de documents.

THL

Angoulême 2014 : Expo Willem








Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :