Angoulême 2019 : l’exposition "Bien, Monsieur."

30 janvier 2019 0 commentaire

La revue Bien, Monsieur. avait remporté le Prix de la bande dessinée alternative à Angoulême en 2018. Cette distinction permet d’obtenir une bourse de 500 euros attribuée par le SEA, syndicat des éditeurs alternatifs, et d’être invité au festival suivant. Mais pas d’y avoir une exposition !

Le fait qu’Elsa Abderhamani et Juliette Mancini, les deux fondatrices de la revue, aient été parmi les « Jeunes Talents » distingués par le FIBD, est probablement entré en ligne de compte. Leur projet - réaliser une revue de bande dessinée aux engagements politiques affirmés et attentive à la création originale - a été déterminant.

Bien, Monsieur. est un titre ironique. Il évoque la soumission et le consentement à l’infériorité justement rejetés par les deux autrices. Fondée en 2015, la revue en est à son dixième numéro. Si elle revendique la volonté de bousculer l’ordre établi et de se battre contre toutes les discriminations, les courtes histoires qui la composent vont de l’autobiographie à la science-fiction, font souvent appel à l’humour et témoignent d’une grande variété graphique mise en valeur par une bichromie différente à chaque numéro.

Angoulême 2019 : l'exposition "Bien, Monsieur."

L’exposition qui s’est tenue au Pavillon Jeunes Talents à Angoulême du 24 au 27 janvier dernier prouvait la réussite de ce projet. Les dimensions politiques - écologie, féminisme, luttes sociales - y étaient très présentes, mais la réflexion sur la scénographie et l’effort de création n’ont pas pour autant été négligés. Presque une vingtaine de dessins originaux, imprimés sur du tissu rappelant les banderoles employées lors des manifestations, étaient accrochés à de légères structures en bois [1] - autre rappel des pancartes et banderoles si présentes lors des rassemblements.

Les visiteurs pouvaient donc déambuler le long d’un parcours entièrement dédié à la lutte et à la révolte. Treize autrices et auteurs, ayant toutes et tous participé à Bien, Monsieur., ont exprimé leur vision du sujet, dressant ainsi un tableau de ce qui peut aujourd’hui motiver l’envie de s’élever contre. À la fois cri d’alarme et sursaut de dignité, cette exposition n’aurait probablement pas été reniée par Albert Camus !

De g. à dr. : Lucas Ferrero - Jochen Gerner.
Benoît Preteseille
Thomas Mathieu
Flore Chemin
Yoann Constantin
Juliette Mancini
Charlotte Melly
Timothée Gouraud
Lison Ferné
Raphaelle Macaron
Elsa Abderhamani
Pierre Mortel

FH

Visuels : dessins © autrices & auteurs ; photographies © F. Hojlo.

Artistes exposés : Elsa Abderhamani, Flore Chemin, Yoann Constantin, Lison Ferné, Lucas Ferrero, Jochen Gerner, Timothée Gouraud, Raphaelle Macaron, Frédéric Mancini, Juliette Mancini, Thomas Mathieu, Charlotte Melly, Pierre Mortel & Benoit Preteseille.

Consulter le site de la revue Bien, Monsieur., écouter une brève rencontre sur France Culture & contacter le collectif.

Lire également sur ActuaBD :
- FIBD 2018 : la liste des candidats au Prix de la bande dessinée alternative
- "Bien, Monsieur.", fanzine lauréat du Prix de la bande dessinée alternative au FIBD 2018

[1Ces structures ont d’ailleurs été créées pour l’occasion elles aussi : interdiction de planter le moindre clou dans la salle consacrée à l’exposition !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?