Ankama Convention #6 : Une armada de jeunes auteurs

23 février 2011 2 commentaires

Nous vous en parlions ici, Ankama Convention #6 ouvrira ses portes les 5 et 6 mars au Lille Grand Palais.

L’occasion de découvrir une génération de dessinateurs d’un genre nouveau, influencé par toutes les grandes tendances du graphisme d’aujourd’hui à rebours de tout académisme :

Voici la liste des auteurs présents :

Toshy, pour Wakfu, L’île de Lorose
Blackfrog, pour Les Carnets de la Grenouille Noire
Aleksi Briclot, pour le artbook Worlds and Wonders (aussi cover artist pour le comic-book Maskemane)
Agnès Maupré, pour Milady de Winter
Ancestral Z et Mojojojo, pour Dofus Manga
Ottami, pour Dofus Monster
Jérôme Bretzner, pour Dofus Arena
Jonat, pour Dofus Monster
Davy Mourier, pour 41 euros pour une poignée de psychotropes
Maliki
Dara, pour Appartement 44
Cédric et Vicky Kernel, pour Prunelle, la fille du cyclope
Mathieu Hackière, pour Macchabée strips
Gilles Aris, pour Dofus Monster et Les enfants de Mandalay
Christophe Kourita, pour Diabolica
Et les dédicaces des designers des jeux sur chaque stand du salon.

Ankama Convention #6 : Une armada de jeunes auteurs

TB

Voir en ligne : Le site de l’évènement

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Ankama Convention #6 : Une armada de jeunes auteurs
    24 février 2011 00:25, par Benoît

    influencé par toutes les grandes tendances du graphisme d’aujourd’hui à rebours de tout académisme :

    Laissez moi rire ! Même le "rebours de tout académisme" est académique, le vrai rebours c’est le non-publié.

    Répondre à ce message

  • Ankama Convention #6 : Une armada de jeunes auteurs
    24 février 2011 10:46, par Le criquet

    C’est comme le street art.Certains sont dans des galeries d’art , d’autres font des bouquins , et d’autres restent dans la rue.Ce sont les médias qui déconnent grave en fait.Histoire d’avoir quelque chose à dire sur le sujet.
    Mais en revenant sur ce que dit mal l’article , effectivement Ankama propose un paysage graphique différent , plus libéré et comme je le lisais au sujet d’un propos de Run , Ankama propose quelque chose qui sort du conformisme ambiant .Il font le lien entre justement ceux qui sont publiés et d’autres qui restent underground.Ils prennent le risque qui n’est pas pris ailleurs et qui donnent des milliers de bd publiées qui s’accumulent dans les hypermarchés.
    Ankama (d’un avis très personnel et d’une manière évidemment bien différente ) est aujourd’hui ce que Métal Hurlant à l’époque a insufflé.Je n’en ai pas la conviction , juste l’impression.
    C’est tout simplement bien ce qu’ils font .

    Répondre à ce message