Apprendre une langue par la bande dessinée : La société US LingoZING ! acquiert plusieurs licences BD, dont les Schtroumpfs.

3 avril 2015 0 commentaire Actualité
🛒 Acheter

"Apprendre les langues, ce n’est pas vraiment amusant, nous dit Michael Mathias, directeur général de la société californienne LingoZING ! Avec cette application, nous avons voulu inverser la donne."

Prévue pour être lancée à l’automne, cette application mêlant son, images et lecture sera disponible sur tous les supports : ordinateurs, tablettes, smartphones... Elle permettra d’apprendre la langue de votre choix avec vos BD favorites.

Bien plus avancée aux USA qu’en France (20% du marché US contre 2% dans l’hexagone), la bande dessinée numérique a peut-être trouvé avec LingoZING ! une application-clé. Les experts estiment que le marché éducatif numérique devrait atteindre 200 milliards de dollars d’ici à la fin 2015. Dans ce segment, le chiffre d’affaires attendu pour l’apprentissage des langues est de l’ordre de 4 milliards de dollars pour 2016. LingoZING ! espère prendre sa part de gâteau.

LingoZING ! s’apprête à publier une trentaine de titres en quatre langues : anglais, espagnol, portugais et français qui seront lancés simultanément en France, aux États-Unis et au Brésil. La société projette de s’attaquer aux marchés chinois, coréen, japonais, allemand, russe et arabe dès 2016.

Apprendre une langue par la bande dessinée : La société US LingoZING ! acquiert plusieurs licences BD, dont les Schtroumpfs.

Parlez vous Schtroumpf ?

Profitant de sa présence au Salon du Livre pour la jeunesse de Bologne, la société LingoZING ! annonce avoir déjà signé la licence Schtroumpf avec la société LAFIG/IMPS ; "Nous sommes fiers de nous associer avec un univers aussi universellement connu et apprécié que les Schtroumpfs" déclare Michael Mathias dans son communiqué. Trois premiers titres devraient être publiés avant la fin de l’année.

La société annonce par ailleurs avoir signé la licence Turma de Monica (La Bande à Monica) de Mauricio de Souza, la plus puissante licence brésilienne (87% du marché de la BD dans ce pays), de même qu’avec le dessinateur de comics indépendant US, Paul Pope. "Nous voulons nous intéresser à tous les genres de bande dessinée, dit Mathias, qui assume ce choix éclectique. Attendez-vous à d’autres surprises..."

AC

LE COMMUNIQUE DE LINGOZING !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD