Après Adèle Blanc-Sec, Luc Besson s’apprête à réaliser Valérian

14 mai 2015 18 commentaires

C’est sur les ailes du petit oiseau bleu de Twitter que Luc Besson a officialisé la mise en chantier d’un long-métrage tiré de Valérian, la bande dessinée de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières : Valerian and the City of a Thousand Planets (« Valerian et la Ville aux Mille Planètes« ) :

"Bonjour à tous.

Comme vous l’avez sûrement remarqué, je ne suis pas le roi des réseaux sociaux ! C’est d’ailleurs la première fois que je m’y exprime. Pourquoi aujourd’hui ? Parce que je démarre aujourd’hui un nouveau film et que c’est le plus gros défi de ma carrière. Et je n’ai pas envie de le vivre seul. J’aimerais le partager.

Le film s’appelle Valérian et la Cité des milles planètes. C’est une BD super-connue des années 70. Un petit chef-d’œuvre sur une vingtaine d’albums. Mézières et Christin en sont les auteurs. Je suis fan depuis l’âge de douze ans ! Les deux héros sont Valérian et Laureline, deux agents spatio-temporels.

Après Adèle Blanc-Sec, Luc Besson s'apprête à réaliser Valérian
Cara Delevingne, la future Laureline
Photo EuropaCorp. DR.

A l’écran, ils seront interprétés par Dane DeHaan et Cara Delevingne.

J’ai 800 jours de boulot devant moi et donc largement le temps de m’angoisser, de douter ou de me démoraliser. Je compte sur votre soutien. En échange j’essayerai de vous faire partager mon aventure dès que je le pourrai. Je vous laisse....je retourne bosser.

On se parle bientôt.

Luc"

Dane DeHaan, Valérian à l’écran
Photo EuropaCorp. DR.

C’est donc Cara Delevingne ((La face cachée de Margo et prochainement dans Suicide Squad ) qui incarnera Laureline et Dane DeHaan ( le Bouffon Vert dans The Amazing Spider-Man 2) l’ingénu mais intrépide Valérian. Le tournage devrait débuter à la fin de l’année 2015 pour une exploitation en salle en 2017.

Ce n’est pas la première fois que Mézières collabore avec Besson. On se souvient qu’ il avait planché en compagnie de Moebius sur Le Cinquième Élément . Ce n’est pas non plus la première adaptation de Valérian à l’écran : des Japonais en avaient fait un dessin animé pas vraiment mémorable. Mais on sait que Luc Besson est à l’aise avec un univers de science-fiction qui a fait son succès. On sait aussi, on l’a vu avec Adèle Blanc-Sec qui avait recueillie le satisfecit de Jacques Tardi, qu’il est soucieux de rester fidèle aux univers des créateurs.

Le titre fait allusion au quatrième album de Valérian paru dans Pilote en 1969.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
18 Messages :
  • Génial !!
    Je suis impatient de voir ça !
    Besson est le cinéaste qu’il faut pour développer cet univers incroyable de Valérian et laureline ! Je pense qu’il se montrera respectueux et on devrait se régaler avec les créatures et les engins futuristes issus de l’imagination fertile de l’immense JC Mézières.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Richard (Teljem) le 14 mai 2015 à  18:26 :

      Besson est un réalisateur médiocre qui va faire de Valérian une bouillie imfâme. Il suffit d’avoir vu Le 5e élément et Adèle Blanc-Sec pour en être persuadé. Et puis toujours le complexe du corn-flake (M), prendre des acteurs/mannequins pour les rôles principaux et tourner ça en anglais, c’est aberrant, il y a de bons acteurs français qui feraient parfaitement l’affaire.

      Répondre à ce message

      • Répondu par simon brauman le 15 mai 2015 à  12:39 :

        Richard (Teljem), Votre commentaire : c’est un avis ou un upercut ?

        Répondre à ce message

      • Répondu par Philippe Wurm le 15 mai 2015 à  14:41 :

        Je crois que vous vous trompez.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Vincent le 15 mai 2015 à  20:55 :

          En voyant Lucy on comprend parfaitement que Besson fait du cinéma d’imbécile pour les imbéciles (pour être poli), il a bien raison et ça fait son succès puisque les imbéciles sont les plus nombreux.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Pierre le 17 mai 2015 à  19:47 :

            Oh, le beau jugement à l’emporte-pièce ! Je n’arrive pas à comprendre ces réactions viscérales à l’encontre de Besson qui a fait quelques films qui m’ont plu.. (je suis sans doute un imbécile). Et je reste convaincu que tout ce qu’il a fait n’était pas que des bouses ! (ah oui, c’est vrai, je suis un imbécile.)

            Répondre à ce message

          • Répondu le 18 mai 2015 à  07:44 :

            Bel exemple.

            Répondre à ce message

          • Répondu par Deplomb le 14 juin 2015 à  19:59 :

            Pédantisme (pour être poli) de quelqu’un qui pense que critiquer Luc Besson, ou même tout ce qui est "grand public", vous fait passer pour un intellectuel. Vous êtes sans doute un auteur "incompris" du public, et cela sans doute "parce que les imbéciles sont les plus nombreux"...

            Répondre à ce message

      • Répondu par Jocelyn Jalette du Québec le 15 mai 2015 à  15:57 :

        Je suis d’accord que cette oeuvre devrait être tournée en français. C’est illusoire de croire que les amerloques vont embarquer dans une oeuvre francophone inconnue chez eux. Prenez Tintin, malgré Spielberg, ce fut assez modeste aux É-U comme nombre d’entrées. Le film fut un succès surtout grâce à l’Europe. Par contre, j’ai bien aimé Adèle Blanc-Sec, j’ai trouvé ce film haletant et respectueux de l’oeuvre originale.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 18 mai 2015 à  07:42 :

        C’est toujours très constructif de casser un truc que vous n’avez pas vu.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Guillaume T. le 15 juin 2018 à  21:00 :

        Entièrement d’accord avec vous. Besson n’était absolument pas le réalisateur qu’il fallait pour adapter les aventures de Valérian et Laureline. Les effets spéciaux ne suffisent pas : le scénario est plat comme un écran de télévision, même les acteurs sont insipides...Un massacre !

        Répondre à ce message

  • Ce n’était pas déjà lui qui produisait le pathétique Blueberry de Yan Kounen ? Besson adapte la forme mais pas le fond en général, c’était le cas avec Adèle BS. Lucy c’était mauvais mais The Lady est un bon film. Wait and see.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 17 mai 2015 à  01:04 :

      Le blueberry est un film intéressant. Il faut juste oublier le rapport avec la bd.

      Répondre à ce message

  • Luc Besson est un grand réalisateur. S’il s’en donne vraiment la peine, il semble être le cinéaste parfait pour adapter cet univers qui lui tient particulièrement à coeur et dont il se réclame depuis longtemps ; Zaltman Bléros, la première version du scénario du film Le Cinquième Élément, qu’il avait écrit jeune ,doit beaucoup aux héros de Christin et Mézières pour ce qui est de l’environnement.

    Besson est capable de capter avec sa caméra des choses très fines comme peux d’autres réalisateurs sont capables de le faire, de plus c’est un imagier naturel, avec un vrai sens de la narration, très personnel ; Valérian devrait à coup sûr en profiter .Besson a l’ampleur et la démesure nécessaires, en plus d’être un des rares sous nos latitudes à en avoir l’envergure, les épaules et surtout l’audience internationale ; oui le réalisateur parfait, pour peu qu ’il se dégage de certains tics un poil racoleurs, retrouve une forme de"candeur" créative et s’ en donne vraiment les moyens:indispensables pour un projet de cet ampleur. Mais il ne faut pas qu’il parte dans un truc totalement différent de la BD d’origine, un minimum de fidélité est à souhaiter. En tout cas c’est un projet bien existant.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JP le 18 mai 2015 à  01:04 :

      Luc Besson est un grand réalisateur.

      Ahaha ! Ca commence bien !

      Besson est capable de capter avec sa caméra des choses très fines

      choses très fines qu’il transforme en choses très lourdes

      comme peux d’autres réalisateurs sont capables de le faire,

      Comme peux ? vraiment ?

      de plus c’est un imagier naturel

      Besson ? Un livre d’image naturel ?

      En tout cas c’est un projet bien existant.

      Qu’il soit existant c’est sûr, à défaut d’être excitant.

      Répondre à ce message

      • Répondu par La plume occulte le 18 mai 2015 à  23:53 :

        Luc Besson est bien un grand réalisateur, avec un ton bien à lui ; on aime ou on aime pas.On sent tenir en vous un fan inconditionnel, avec un goût pour l’ordre ,le rangement et les trains qui arrivent à l’heure.

        Surtout restez vigilant.

        Répondre à ce message

  • Cara Delevingne est très jolie, les robes et la combinaison de Laureline lui iront parfaitement. Je suis pressé de voir le millenium fau.. euh le Tempus Fugit.

    Répondre à ce message

  • Wha ! Trop bien, j’ai hâte !

    Répondre à ce message