Après Thorgal, Roman Surzhenko se penche sur la jeunesse de Durango.

17 septembre 2020 0 commentaire

CAP À L’OUEST. Le dessinateur Roman Surzhenko va-t-il devenir le spécialiste des récits qui mettent en scène la jeunesse des héros de BD ? Après celle de Thorgal dans une des séries dérivées parallèles à la série-mère, voilà que le prolifique dessinateur quitte un temps le monde glacé des vikings pour donner du crayon vers celui plus caniculaire du western, pour mettre en image le récit des premières années du taciturne cow-boy Durango.

Bien entendu, Yves Swolfs, le créateur du taiseux personnage au regard froid, sera le scénariste de cette histoire qui emboîte le pas d’une tendance qui multiplie les versions "premières années " de quelques-uns des plus grands héros de la BD. Une mode, plus vraiment. Une facilité ?

Après Thorgal, Roman Surzhenko se penche sur la jeunesse de Durango.
Une des remarquables peintures de Yves Swolfs, où il fait la démonstration de son efficace utilisation des références photos, tout un art.

Il n’empêche, Surzhenko semble très à l’aise dans l’univers du Grand Ouest américain, comme le prouvent les planches déjà visibles, assez réussies.

Durango jeune.Déjà une pétoire à la main.

Un genre, le western, auquel il voulait se frotter depuis un certain temps, nous dit-il sur son compte instagram->https://www.instagram.com/romansurzhenko72/?hl=fr]

Durango, version Surzhenko. Un agréable parfum qui rappelle celui des publications des Editions Bonelli.
Bien vu, pour une série, Durango, qui s’inspire beaucoup des Westerns "Spaghetti".

La série principale reste dessinée par le méticuleux Iko, le dernier repreneur en date après la prise de recul au dessin de Swolfs des aventures du personnage, avec un nouvel album à venir, première partie d’un diptyque se déroulant au Mexique. Tandis que Swolfs, à la tête de tous les scénarios des séries Durango, poursuit de son côté le dessin et l’histoire de sa nouvelle série western, "Lonesome", à la sortie prévue pour l’année prochaine.

PA




Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?