Blotch en intégrale

22 janvier 2009 3 commentaires

Publié respectivement en 1999 et 2000, Le Roi de Paris et Face à son destin font aujourd’hui l’objet d’une intégrale aux Editions Fluide Glacial.

Parodiant son propre nom, Blutch imagine un personnage mondain, assez détestable, dessinateur d’humour dans un périodique de l’entre-deux guerres. Ce Blotch cumule les défauts : il est prétentieux, machiste, lâche, réactionnaire et somme toute assez médiocre.

Blotch, c’est le prototype d’une certaine France, antidreyfusarde, hostile à Blum et aux congés payés. Les saynètes s’enchaînent de manière cohérente et allient finesse, cynisme et gags.

LB

Commander Blotch, oeuvres complètes sur Internet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Blotch en intégrale : vive Blutch !
    24 janvier 2009 13:14, par François Pincemi

    Ce livre est absolument magnifique. Il y a de l’humour superbement mis en scène, et Blutch démontre (mais il n’en avait pas vraiment besoin...) qu’il est un formidable auteur complet, l’un des plus brillants AMHA à avoir su émerger du courant de la nouvelle BD indé. Ses émules, élèves et disciples, auront là un beau livre de références qu’il sera difficile de bien reproduire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Fred Boot le 25 janvier 2009 à  04:27 :

      J’avais justement en tête l’idée de réaliser une bd qui s’appellerait Pancemi, qui reprendrait le concept en mettant cette fois en scène un lecteur durant l’entre-deux guerre...

      (Je vous taquine)

      Répondre à ce message

      • Répondu par François Pincemi le 25 janvier 2009 à  13:53 :

        Votre idée ne me semble guère brillante, monsieur Sam Boot (moi-aussi je taquine ; ; ;). D’une part, je suis un des enfants heureux du baby-boom qui a suivi la Libération, ce qui me permet d’etre un heureux jeune retraité, après avoir connu les trente années glorieuses de croissance. Mais prenons un peu de recul, voulez vous ? Il n’ y avait pas beaucoup de création française de BD pendant l’entre deux-guerres : Bibi Fricotin, les PN et Bécassine. les aventures de Tintin paraissaient dans le petit 20ème en Belgique, l’hebdo Spirou (toujours vaillant ou plutôt vivant de nos jours !!) commença le 21 avril 1938. Donc vous feriez mieux de situer votre projet à une époque plus récente et riche. Conseil d’ami !

        Répondre à ce message