Canardo T.22 : Le Vieux Canard et la mer - Par Sokal & Regnauld - Casterman

14 décembre 2013 5 commentaires

Tandis qu’un film d’animation américain donne au mérou à pois rouges une popularité sans précédent, la riche épouse d’un industriel belgambois est enlevée au Koudouland, le pays même où ce poisson représente la principale ressource d’exportation.

Bien que missionné pour garder son neveu, Canardo part sur place pour tenter de libérer l’otage, avec le gamin dans ses bagages. Mais eux-mêmes sont à leur tour kidnappés...

Voilà un épisode plutôt indigeste. Entre les dialogues trop bavards et le personnage de l’ado bien mal servi par des tirades d’adulte, le scénario musarde entre farce politique et polar à l’ancienne. On peut apprécier l’apparition d’un marin-hommage à Hemingway, mais l’ensemble se traîne paresseusement jusqu’à un final mollasson.

DT

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Lire aussi les chroniques de :

Canardo T.22 : Le Vieux Canard et la mer - Par Sokal & Regnauld - Casterman Piège de miel
- Une Bavure bien baveuse
- Une Bourgeoise fatale
- Le Voyage des cendres
- L’Ombre de la bête
- L’Affaire belge

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :