Capsule Cosmique atterrit en kiosque à la rentrée

28 mai 2004 0 commentaire

Les éditions Milan prennent de l’avance pour annoncer la naissance de leur petit dernier, Capsule Cosmique, un magazine de bande dessinée jeunesse piloté par les membres d’un atelier de dessinateurs (entre autres illustrateurs et graphistes). « Un magazine d’auteur publié par des auteurs ».

Le rédacteur en chef, Gwen de Bonneval, souhaite initier les petits et les jeunes ados à la lecture de la BD sous toutes ses formes. Du récit long à la page de gags en passant par les strips et autres histoires courtes… avec ou sans cases. Les codes de la bande dessinée devraient y être passés au crible, en douceur, pour habituer les jeunes lecteurs au genre littéraire dans son ensemble et l’inscrire dans leur bagage culturel.

Tête noire, un petit catcheur mexicain inventé par Hervé Tanquerelle, en couverture du premier numéro, servira de fil rouge au magazine. Il sera mis en scène dans toutes les rubriques proposées comme le seront, chacun à leur tour, les autres héros créés pour Capsule Cosmique. Tête noire présentera le reportage BD du mois, le récit de voyage, les rubriques aussi éducatives que loufoques ou encore l’atelier pour mieux comprendre, tout en humour, la réalisation d’une planche, le choix de son découpage ou l’utilisation des bulles.

La rédaction du magazine se compose uniquement de scénaristes et de dessinateurs. A lire dans le numéro 1, les aventures d’un petit oiseau de 12 ans en plein éveil sexuel , « Pipit Farlouse », de Riad Sattouf. Mickaël Sterckeman livrera une version décalée et anachronique du journalisme d’investigation médiéval avec « Le princes aux plumes » ; Gwen de Bonneval, connu pour « Samedi et dimanche » aux éditions Dargaud (en collaboration avec Fabien Vehlmann dans la collection Poisson Pilote) s’allie à son pote Nicolas Hubesh pour nous conter la solitude d’un petit garçon passant sa vie sur les toits. On retrouvera également deux signatures Milan, Jacques Azan et Lisa Mandel. Et bien d’autres. Il est évident que certains récits feront l’objet d’une publication ultérieure chez l’éditeur maison mais il n’est pas prévu que cela soit systématique.

Le projet Capsule cosmique est louable et ambitieux. Espérons qu’il ne soit pas freiné par un prix trop élevé pour un gamin qui gère son propre argent de poche. Milan justifie les 4,90€ par la créativité et la qualité du produit. La presse jeunesse n’attire pas encore suffisamment les partenaires publicitaires et l’éditeur ne peut pas, à lui seul, assumer le coût déjà très élevé de la fabrication. Capsule cosmique sera mis en vente le vendredi 27 août 2004. Il entrera alors en concurrence avec J’aime la BD des éditions Bayard.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?