Casterman perdrait Tintin ?

16 janvier 2007 7 commentaires

Le second époux de la légataire universelle de Hergé s’est confié récemment à l’Associated Press à propos du projet d’adaptation cinématographique de Tintin par le réalisateur Steven Spielberg. On y apprend que le projet « évolue chaque jour » sans pour autant savoir quel sera la forme de l’adaptation : image en trois dimensions, ou film joué par de vrais acteurs ? Une information qui n’apporte rien de concret donc …

En revanche, au détour d’une phrase de la dépêche, on devine que les relations entre Casterman et les Studios Hergé (nouvelle dénomination de la fondation Hergé) ne sont plus au beau fixe. Nick Rodwell trouve que Casterman qui édite et diffuse Tintin : « n’a pas bien géré l’international depuis au moins 20 ans » et que, suite à cette état de fait, le patron de Moulinsart était « en médiation » avec son éditeur… Est-ce à dire que l’éditeur historique de Tintin serait en train de perdre le droit d’éditer les aventures du reporter à la houppe ? Voilà qui interpelle... Comme on disait naguère chez Casterman : A suivre...

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Casterman perdrait Tintin ?
    16 janvier 2007 23:14, par langlois

    C’est vrai que ce "by the way" de Nick Rodwell sous-entend des choses. De source interne (très autorisée) chez Casterman, j’avais cru comprendre naguère que l’éditeur historique n’était pas si passionné que ça par l’avenir éditorial de Tintin. Etre ou avoir été...On a vu jadis le clan Uderzo-Goscinny rompre les ponts avec Dargaud. Verrons-nous demain Moulinsart reprendre en direct l’édition de l’oeuvre d’Hergé et en confier la diffusion-distribution à un groupe plus familier de l’international que Casterman (alias Flammarion, alias Rizzoli) ? Pas impossible. Oui, à suivre...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antonio le 17 janvier 2007 à  08:31 :

      Quelle aubaine ce serait pour les collectionneurs d’éditions différentes, qui pourraient racheter tous les albums encore une fois !

      Affaire à suivre, oui, mais sans grand intérêt, je le crains.

      Répondre à ce message

  • Casterman perdrait Tintin ?
    17 janvier 2007 12:12

    Je verrai bien Dargaud sur les rangs pour reprendre Tintin histoire de laver l’affront d’avoir perdu Astérix

    Répondre à ce message

  • Casterman perdrait Tintin ?
    17 janvier 2007 12:57, par PPV

    Je dis ça je dis rien mais Tintin représente encore et toujours une partie substantielle des revenus de Casterman, j’ai même lu quelque part que Tintin + Jacques Martin = 60% de leur chiffre d’affaires !!! Tintin retirant ses billes, Martin en déliquescence, faut pas être le roi de l’économie pour en tirer les conclusions. A suivre !

    Répondre à ce message

  • Casterman perdrait Tintin ?
    17 janvier 2007 15:13, par LO

    Le problème serait l’international... Casterman est-il trop mou à l’étranger. Que se passe-t-il en Espagne par exemple ?

    Regardez là : http://www.paninicomics.es/Home.jsp . Pas mal El Templo del Sol à côté de Spider-Man...

    Répondre à ce message

    • Répondu par yazz le 18 janvier 2007 à  10:21 :

      C’est peut être parce que c’est le seul éditeur qui souhaite faire du TINTIN...

      Il faut se rappeler que la BD a l’étranger est un marché de niche, surtout face a la concurrence du manga et du comics. et ce cher Nick pourra faire ce qu’il veut, ça ne se vendra pas forcement mieux...

      Répondre à ce message

  • Casterman perdrait Tintin ?
    19 janvier 2007 15:42, par Les éditions Casterman

    Certaines déclarations ont été faites récemment dans la presse à propos de l’adaptation cinématographique des « Aventures de Tintin » par Steven Spielberg, ainsi que sur la gestion des droits d’adaptation des albums, sur le plan international, par l’éditeur historique de Tintin, à savoir les Editions Casterman.

    Les Editions Casterman rappellent :

    - qu’elles sont titulaires exclusifs des droits mondiaux pour l’édition des albums des « Aventures de Tintin » jusqu’en 2053 ;

    - qu’elles ont toujours géré l’édition des albums avec professionnalisme, dynamisme et dans un souci d’en assurer la meilleure diffusion dans le monde ;

    - que l’appartenance des Editions Casterman à un groupe international (Flammarion/RCS) a accentué encore les possibilités de mise en valeur de l’œuvre d’Hergé dans un contexte international ;

    - qu’elles continuent à gérer les droits cédés par Hergé dans un souci de respect de l’œuvre et de l’intérêt de ses ayants-droit.

    Des divergences de vue sur la stratégie de développement à l’international sont récemment apparues avec Monsieur Nick Rodwell , représentant de Madame Fanny Rodwell et de la société Moulinsart.
    Dans un esprit positif et constructif, les Editions Casterman et Monsieur Nick Rodwell ont décidé de tout mettre en œuvre pour trouver, de manière amiable, un terrain d’entente.

    Répondre à ce message