Charlie-Hebdo puni !

2 novembre 1996 0 commentaire

"Charlie-Hebdo" apprend à ses dépens qu’en Belgique on ne peut rire de tout.

Son diffuseur belge, les "Agences et Messageries de la Presse", a décidé de ne plus le distribuer, par crainte de subir les foudres de la "justice" —ironie du sort, celle, justement, qui est tellement mise en cause dans ce pays— après que le journal satirique se soit intéressé aux affaires de pédophilie et en ait profité pour se moquer de la famille royale. Selon le journal "Le Soir" qui rapporte l’information, il y a pourtant peu de chances que le diffuseur soit poursuivi lorsque l’éditeur responsable est connu : c’est contre ce dernier que les autorités judiciaires se tourneront.

La Belgique est coutumière de ce type de censure. La famille royale, qui n’est pas vraiment connue pour un sens de l’humour aiguisé, est un sujet légalement tabou. "Jaunes", de Bucquoy et Tito, a ainsi connu une édition comportant de nombreux phylactères maculés de noir. Le texte rappelait le comportement contesté du roi Léopold durant la seconde guerre mondiale.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?