Choses vues à Angoulême 2014 : Les Hollandais sont dans la rue

3 février 2014 0 commentaire

L’élection l’année dernière de Willem à la dignité de Grand Prix qui lui valait d’être président cette année a réveillé la communauté des auteurs de bande dessinée hollandais venus en force cette année.

Étaient présents, outre Joost Swarte, Henk Kuijpers, Guido van Driel, Typex, Paul Teng, Aimée de Jongh, Michiel van de Pol, Flo de Goede, Nanne Meulendijks, Marcel Ruijters, Jan Cleijne, Robert van Raffe, Milan Hulsing, Jeroen Funke, Eril de Graaf, Barbara Stok, Maaike Hartjes, Sam Peeters, Hanko Kolk, Peter van Dongen, Anne & Eva Staal (les Stalinski), soit plus d’une vingtaine d’auteurs bataves.

Comment nous signaler au public ? se demandait Gert van Pos, le timonier de l’expédition. La réponse fut trouvée facilement : en demandant à ces artistes de produire des affiches qui allaient être posées dans la rue pendant tout le festival.
Le public pouvait les voir imprimées dans le sous-sol de l’espace Franquin où nos fiers néerlandais avaient installé un atelier de sérigraphie (zeefdruk dans la langue de Willem) : L’atelier populaire néerlandais.

C’était souvent surprenant, toujours sympathique, même si, comme chez Willem ou Kamargurka, la syntaxe française faisait parfois du braconnage.

DP

Choses vues à Angoulême 2014 : Les Hollandais sont dans la rue


La quenelle est bien un salut nazi inversé, du point de vue des Hollandais...

Willem, ici entre Ever Meulen (à g.) et Hanco Kolk (à dr.) était le roi de la fête vendredi dernier à la réception donnée par l’Association des auteurs de bande dessinée néerlandais. Paradoxal pour un président...
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?