Choses vues à Angoulême 2014 : un succès public

3 février 2014 0 commentaire

Le climat à Angoulême cette année avait des airs de printemps : le temps y était plutôt doux, de fortes averses ponctuant des séquences où le soleil perçait de ses feux. On y a même vu des arcs-en-ciel !

Le public était au rendez-vous ce week-end et certaines bulles aux heures de pointe obligeaient les gens à patienter, ralentis par les contrôles de sécurité à l’entrée (les sacs étaient vérifiés un par un) qui faisaient dire aux citoyens israéliens présents : "-Tiens, c’est comme à Tel Aviv !"

Dans certains stands (Delcourt, Dargaud...), il fallait apposer un sticker sur les albums entrant pour ne pas être accusé de les avoir fauché en sortant...

La principale attraction du festival pour le grand public, c’est la dédicace. Les gens viennent de loin pour avoir un dessin de leur auteur favori. Mais quand ce sont des grands noms, comme Loisel ou Guarnido, les files sont interminables. Il reste alors la possibilité de se rabattre sur les noms moins connus, sur les petits labels, au gré du hasard, c’est le plaisir de la découverte...

Et qui sait si la dédicace que l’on a obtenue d’un auteur jusque là méconnu ne deviendra pas celle d’un prix du palmarès ? Cela a été le cas pour ceux qui ont croisé le lunaire Herr Seele sur le stand Fremok, devenu Prix du Patrimoine 2014. Avec lui, une simple conversation devient une œuvre d’art. Plaisir garanti !

DP

Choses vues à Angoulême 2014 : un succès public
D’abord pluvieux, le ciel angoumoisin a fini par s’éclaircir au cours du week-end
L’heure de la dédicace. Un moyen de découvrir des auteurs méconnus, mais qui ne le resteront pas longtemps !
Herr Seele (à droite) avec ses éditeurs de Fremok, (de g. à dr.) les dessinateurs Yvan Alagbé et Thierry Van Hasselt
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?