Clovis : le premier royaume

18 juin 2021 0 commentaire Albums
tout public 🛒 Acheter

HISTOIRE SAINTE. Les BD pédagogiques jouent très souvent le rôle de compléments illustratifs des cours donnés au collège et au lycée. Dans cette tradition, Clovis, le premier royaume aux éditions Plein Vent, suit un chemin assez « facile » puisque les anecdotes du premier roi chrétien de France sont suffisamment connues et ancrées dans l’imaginaire collectif pour créer une narration entretenue et didactique.

Cependant, Coline Dupuy, déjà connue pour la création de plusieurs scénarios du même genre, a fait un travail particulièrement médiocre cette fois-ci dans cette histoire confuse et vide, construite sans esprit critique sur un dogme catholique d’un autre âge qui rend -c’est le comble- la lecture de ce récit ardue et ingrate.

Truffé d’ellipses et de scènes gratuites, ce petit album de quarante-huit pages essaie de synthétiser l’une des époques les plus complexes et passablement les plus méconnues du haut moyen-âge correspondant à la chute de l’empire romain d’Occident. À travers une succession de scènes à peine entre-connectées, sans beaucoup d’explications sur le contexte historique des différentes factions qui s’opposent et encore moins sur leurs objectifs, cet opuscule constitue le pire que l’on puisse faire aujourd’hui en matière de vulgarisation historique.

Illustré par le dessin classique et de bonne facture d’Andrea Mutti, nous suivons la vie de Clovis à travers des épisodes-clichés connus (le vase de Soissons, l’entrée à Paris, son baptême, etc.), avec une idée très vague de ses intentions personnelles, politiques ou religieuses. Tout l’intérêt de cette époque unique passe à la trappe. Un exemple à ne pas suivre

JS + rédaction

Clovis, le premier royaume - Par Coline Dupuy et Andrea Mutti - Ed. Plein Vent

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Clovis : le premier royaume

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD