Concours de strips SFR Jeunes Talents

11 novembre 2010 11 commentaires Actualité

SFR Jeunes Talents organise un nouveau concours de strips en partenariat avec la magazine Zoo et le journal Libération.

Concours de strips SFR Jeunes Talents
Ch. Binet
Photo DR

Le parrain de ce concours est Christian Binet, auteur qui a débuté en 1961 avec des « petits dessins » dans Humour Magazine. Il lui faudra attendre quelques années avant d’entrer aux Éditions Fleurus, où il sera remarqué par Gotlib, après huit ans de bons et loyaux service. Binet débute chez Audie – Fluide Glacial en 1977 avec Kador, un chien pas tout à fait comme les autres, qui sera supplanté après quatre albums par ses maîtres : les incontournables Robert et Raymonde Bidochon.

À ses côtés, Jérôme Briot, membre du comité de rédaction du magazine Zoo, et Laurent Bramardi, éditeur pour les éditions Ankama.

Ils devront choisir quatre finalistes qui verront leur strip publié dans le magazine Zoo du mois de janvier 2011 et l’édition du week-end du journal Libération de janvier 2011 (les 8, 15, 22 et 29 janvier).

Le lauréat bénéficiera d’une rencontre professionnelle exceptionnelle avec les membres du Jury Jérôme Briot et Laurent Bramard et Christian Binet. Cette rencontre donnera lieu à un publi-reportage par le magazine Zoo dans l’édition de février 2011.

SF

Voir en ligne : Plus d’info sur le site SFR Jeunes Talents

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • Concours de strips SFR Jeunes Talents
    12 novembre 2010 01:57

    extrait du règlement :
    « Les candidats autorisent les organisateurs et partenaires à utiliser librement leur travail et leur nom pour exécution, reproduction, publication et représentation sur différentes formes de supports non commerciaux. CES UTILISATIONS NE POURRONT DONNER LIEU À RÉTRIBUTION. »

    Répondre à ce message

    • Répondu par rudo le 12 novembre 2010 à  10:26 :

      C’est assez lamentable de ne pas rémunérer l’auteur des strips. Sans parler de rémunération mirobolante, ça fait parti également d’un encouragement à mettre le pied à l’étrier. Et je trouve ça d’autant plus lamentable qu’un auteur puisse cautionner ça ... Rassurons-nous, l’huissier de justice qui a rédiger le dit règlement a été rétribué lui.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Schtroumpf Grincheux le 12 novembre 2010 à  14:23 :

        SFR : Plus de 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2009 (info trouvée sur le site de SFR)

        Répondre à ce message

        • Répondu par OT le 12 novembre 2010 à  20:33 :

          Voyons voir...
          Lors du dernier concours, le lauréat a reçu un téléphone mobile dernier cri, et il y a aussi un déjeuner offert et une publication dans des journaux qui representent plus de 300 000 exemplaires distribués et près de 1M de lecteurs, qui feront connaître le lauréat. Ce n’est pas chiche.
          Il semble que la clause citée ne soit nullement de la pingrerie mais plutôt une clause de protection classique dans la mesure où les participants aux concours souhaitent se voir publiés et où il n’est pas facile de prévoir et négocier ex-ante des droits de publication/reproduction futurs. Rien que de très normal, à mon humble avis. Mr le Schtroumpf ci-dessus, vous portez bien votre nom.

          Répondre à ce message

          • Répondu par rudo le 13 novembre 2010 à  08:25 :

            "Il semble que la clause citée ne soit nullement de la pingrerie mais plutôt une clause de protection classique dans la mesure où les participants aux concours souhaitent se voir publiés et où il n’est pas facile de prévoir et négocier ex-ante des droits de publication/reproduction (...)"

            Je trouve votre réponse incroyable.

            Je vous donne juste un exemple.
            Je suis illustrateur BD également et je travaille régulièrement pour la presse.
            Si je prends le cas du journal Science et vie junior avec lequel je collabore, il n’est pas rare qu’en plus de la rémunération de mes illustrations pour le journal, celles-ci soient rachetées dans d’autres journaux.

            Je peux vous assurer que même des éditions étrangères qui n’ont pas forcement les mêmes possibilités financières qu’un magazine Français (Liban il y a peu), offre une rémunération pour le dessin qu’ils vont publier.

            Libération n’est pas un fanzine je crois.
            (et encore, j’ai travaillé pour des fanzines qui nous rémunéraient en places de concerts, CD et albums de BD dès qu’ils en avaient la possibilité...)

            On est dans l’ordre du symbole puisque un strip dans la presse , ça ne vaut pas plus de 90-100 euros, mais ne pas le proposer est un sacré manque de respect.

            Répondre à ce message

          • Répondu par pataquès le 13 novembre 2010 à  19:06 :

            sfr et les journaux partenaires font un échange d’espaces, ça ne leur coûte rien. En revanche le nombre d’heures travaillées par les participants restera sans paiement aucun.

            Vous me direz, cher OT, qu’un concours est par définition inégalitaire. Bien sûr, c’est le principe même d’une compétition. Suf que, pour compenser cette inégalité intrinsèque, le concours est en général doté de quelques lots exceptionnels.

            Mais non, la vieille image de l’artiste désintéressé rêvant juste de gloire revient au galop.

            sfr : sa radinerie est à la hauteur de ses bénéfices.

            A ce niveau c’est du cultural-wasching !

            Répondre à ce message

  • Concours de strips SFR Jeunes Talents
    12 novembre 2010 19:44, par Oncle Francois

    Je ne sais pas si à 64 ans, on peut encore parler de Jeune Talent, mais je serai heureux d’y participer avec un strip (pas tease, bande d’obsédés !!) désopilant et dessiné dans un style économe (en temps) à la mode

    Répondre à ce message

    • Répondu par ishimou le 14 novembre 2010 à  15:34 :

      Un concours de bonne volonté dans une période de crise, ’y a vraiment que les très riches pour imaginer ça.
      Comment Binet peut-il cautionner cette démonstration de cynisme ?
      Je sais qu’il a 64 ans,
      mais il faudrait lui expliquer que pour publier gratuitement et en toute liberté, il y a des blogs depuis belle lurette.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 15 novembre 2010 à  07:57 :

        Vous savez Monsieur Ishimou, il ne faut pas croire que le blog soit la formule magique qui garantisse forte audience et juteux contrats. J’ai ouvert le blog de Francois Pincemi il y a quelque temps, je dois avoir cinq ou dix visiteurs par jour. Et deux propositions de participation épisodique à des revues d’études sur la BD. Donc la publication dans Zoo et Libé (de 200 à 300 000 exemplaires pour l’ensemble voire plus) serait une jolie consécration pour moi. Et rencontrer Binet doit être un moment sympa, même si j’aurai préféré passer ce moment avec une jolie blogueuse...

        Répondre à ce message

        • Répondu par ishimou le 15 novembre 2010 à  14:29 :

          Le concours de la fondation Leblanc c’est 10 000 euros de prix, la publication de l’album et une campagne de promotion.
          Bon après, ce livre se retrouve sur un marché surencombré et est très vite oublié, ce n’est pas la faute de la fondation.
          Alors vous pensez bien que vos publications de strips sur papier journal, le lendemain de parution on en parle plus.
          Ceci dit, ce concours, comme amusement d’un confortable pensionné, ça peut l’faire,
          ça va vous occuper une bonne semaine et puis il pleut en ce moment, il faut trouver une activité d’intérieur.

          Répondre à ce message

        • Répondu par Gee Money le 16 novembre 2010 à  01:59 :

          Je viens de déposer mon strip pour ce concours sous le pseudo Gimoné. Pas dur à reconnaitre c’est le plus moche, un demi centilitre d’encre ,une heure de travail, deux cigarettes , une bière ,...et hop ,à moi la GLOIRE !

          http://violence-strip.webcomics.fr

          Répondre à ce message