Crise du papier sans précédent

18 janvier 2022 Actualité Commenter
🛒 Acheter

PÉNURIE DE PAPIER. Cela fait des semaines que le secteur de l’édition, et notamment du papier, subit une crise sans précédent. Vous l’avez certainement remarqué : les succès de librairie sont épuisés et les réimpressions mettent des semaines voir des mois avant d’arriver. C’est normal : le papier est devenu une denrée rare.

Avec les confinements successifs, la lecture a augmenté et la vente de livres avec elle. Les ventes de certains genres littéraires ont explosé comme celle du manga : augmentation de 124% des ventes, particulièrement depuis la mise en circulation du Passe Culture. Mais depuis le début de la pandémie, la fabrication des livres a été ralentie ; des six semaines habituellement nécessaires, on est passé à trois mois pour la fabrication d’un livre.

Sur France Culture, Pascal Lenoir, directeur de la production Gallimard, président de la Commission environnement du SNE (Syndicat National de l’Édition) et de la CCFI (compagnie des Chefs de Fabrication des Industries Graphiques) explique en trois points pourquoi l’édition vit une période de crise depuis le début de la pandémie.

Crise du papier sans précédent Le papier est plus difficile à acheminer : "Le problème mondial d’approvisionnement est lié à un problème de fret : il manque des conteneurs et des bateaux. En outre, nous avons des problématiques de transports routiers, car il manque des chauffeurs de poids lourds en Europe de façon conséquente. Le transport et le fret sont devenues des problématiques plus complexes et plus lentes."

- Il est également plus cher à produire : "La littérature est majoritairement imprimée en France, pour des raisons de proximité, de capacité d’approvisionnement rapide des libraires, puisque ce sont des marchés qui vivent au jour le jour. Sur des marchés plus lents ou plus complexes qui nécessitent de la reliure notamment, comme les livres d’art, les beaux livres, les albums, la fabrication se fait plutôt en Italie ou en Espagne. Mais l’Europe de l’Est monte en puissance avec des imprimeurs proposant des services pour du livre illustré et relié. Nous subissons en plus une augmentation du coût de l’énergie qui vient perturber les prix, parfois à une vitesse phénoménale : on a vu des augmentations de 10 à 15%, parfois en un mois."

- Il est fortement concurrencé par la production de carton : "On a de plus en plus besoin de carton pour faire de la livraison à domicile, mais aussi pour se substituer au plastique. Le marché du carton évolue donc positivement : des papetiers européens sont en train de transformer du matériel qui fabriquait du papier auparavant pour faire du carton. Mais on a eu, pendant la période du Covid, des arrêts de machines importants. En Europe, la fabrication de millions de tonnes de papier a été interrompue au profit du carton."

Alors à quand un retour à la normale ? Pour l’instant, pas de réponse... La liseuse est-elle l’avenir du livre ? En tout cas, pour la BD, il va peut-être falloir penser à en créer des plus grandes que celles disponibles sur le marché...

TS

En médaillon : Photo DR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN :

A lire aussi sur ActuaBD :