Cyberpunk et polar ultraviolent : saines lectures pour les vacances

8 juillet 2010 4 commentaires

Comme d’habitude, les semaines précédant les mois d’été sont des moments-clés pour publier des intégrales de séries cultes, si possible en petit format, plus pratique pour le sac de plage ou le sac à dos.

Cyberpunk et polar ultraviolent : saines lectures pour les vacancesImpossible de toutes les citer, mais débutons ce tour d’horizon par deux bijoux du neuvième art, réservés à un public adulte, à l’estomac accroché et appréciant les graphismes innovants.

RanX(erox) est un robot fou amoureux d’une chieuse camée jusqu’aux yeux. Le zonard synthétique fut un incarnation du mouvement cyberpunk dans la bande dessinée, révélant l’imagination débridée de Tamburini et le génie visuel de Liberatore. Le scénariste ayant été emporté par la drogue, c’est Alain Chabat qui termina le troisième album de cet androïde déjanté. La présente intégrale en petit format reprend toutes les bandes de Ranx : les premières en noir et blanc, puis les albums couleurs de Rome à New-York, ainsi que qu’une dizaine de portraits inédits, réalisés l’année dernière par Liberatore.

Deuxième sélection : les Désarmés de Pirus & Mezzo. Ce diptyque issu des grandes heures de Zenda est une merveille de composition graphique et d’un tableau au vitriol de l’Amérique profonde. Dans la veine du Roi des mouches sélectionné au festival d’Angoulême 2009 et au Forum International Cinéma et Littérature de 2009, cette intégrale porte la noirceur à son paroxysme. Le lecteur ne peut rester insensible devant les modifications de rythme graphique et narratif. Seul regret, une couverture dont on oublie heureusement vite le souvenir, pris par le road-movie de ce duo hors du commun.

CLD

Découvrir les premières pages de :
- Ranx
- Les Désarmés

Commander :
- Ranx chez Amazon ou à la FNAC
- Les Désarmés chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :