Décès d’Alain Bignon

19 octobre 2003 1 commentaire

Alain Bignon, né à Saintes, le 19 mai 1947. Il publia ses premières pages dans les années 70 dans l’Écho des Savanes puis Pilote où il rencontra celui qui deviendra un complice, Guy Vidal. Ensemble, ils sortirent « Une éducation algérienne », un album basé sur les souvenirs de l’éditeur des éditions Dargaud. Bignon continua d’autres collaborations avec des scénaristes comme Rodolphe (« Les quatre morts de Betty Page », P&T) et Jean-Claude Forest. Avec ce dernier, il reçut en 1997 le prix « Bloody Mary », devenu prix de la Critique, pour l’excellent et très onirique « Il faut y croire pour le voir » (aux éditions Dargaud, dans la collection Long Courrier).

Il est décédé d’une crise cardiaque Vendredi 17.

De mes deux interviewes avec lui, j’en garde le souvenir un homme sincère et touchant. Toutes nos pensées l’accompagne.
XMD

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :