Décès de Charlie Schlingo

18 juin 2005 65 commentaires

Sale mois de juin décidément. On nous annonce le décès de Charlie Schlingo retrouvé mort dans son appartement le 17 juin 2005. Il avait 49 ans.

De son vrai nom Jean-Charles Ninduab, né le 3 août 1955, Schlingo, avec son dessin comparable à celui de Florence Cestac, fortement inspiré du Popeye de Segar, était une des figures de la BD des années 80 lorsqu’il publia ses premières bandes dans le fandom avec notamment le fanzine qui le fit connaître, Le Havane Primesautier, puis dans Charlie Hebdo et Hara Kiri (où il créa le personnage de Josette de Rechange), Viper, Le Psychopathe Illustré, Rigolo, Charlie Mensuel (Désiré Gogueneau), L’Echo des Savanes (Prosper et Richard), dans le magazine BD (Tamponn Destartinn) , Fluide Glacial , Métal Hurlant (Grugru et Fatafata), (A Suivre) voire même, très brièvement dans Pilote et dans l’avant-dernier né des publications du Professeur Choron, GroDada, créé autour de lui et publié en même temps que La Mouise où il collabora également. Il publia quelques albums chez Futuropolis, Albin Michel ou Les Humanoïdes Associés.

Décès de Charlie Schlingo
Canetor
par Charlie Schlingo

Récemment, il avait créé avec Pirus le personnage de Canetor pour le journal Ferraille Illustré et le supplément de Picsou, Coin Coin, une sorte de « Trombone Illustré » underground de la fameuse publication des éditions Disney. Voici un petit poème de Charlie Schlingo, caractéristique de son humour surréaliste et décalé :

Le Pantalon

Un pauvre pantalon s’ennuyait tous les jours
Ho ! Mon Dieu ! Que les jours étaient longs
Mieux vaut l’amour sans pantalon
Qu’un pantalon sans amour

Un dessin caractéristique
de Charlie Schlingo

Bibliographie :

- Gaspation, Editions du Square, 1979.
- Havanies primesautiè res, Artefact, 1980.
- Josette de Rechange, Albin Michel, 1981.
- Désiré Gogueneau est un vilain, Futuropolis, 1982.
- Charlie Schlingo 30 x 40, Futuropolis, 1983.
- Trip Slip, Les Humanoïdes Associés, 1984.
- Les Saucisses de l’exploit, Les Humanoïdes Associs, 1985.
- Onulf le marin, Futuropolis, 1986.
- Vivement ce soir qu’on se couche, Albin Michel, 1990.
- Les Conneries de Charlie Schlingo, Magic Strip, 1991.
- Monsieur Madame, Seuil Jeunesse, 1995.

DP + CM

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
65 Messages :
  • > Décès de Charlie Schlingo
    19 juin 2005 12:15, par Jérôme

    C’est bien triste...

    Répondre à ce message

    • Répondu par OllO le 20 juin 2005 à  11:48 :

      putain d’merde Charlie pourquoi t’es partis !
      Tu a rejoins Carmen, elle doit être contente.
      J’suis bien triste quand même !

      Répondre à ce message

    • Répondu par l le 20 juin 2005 à  12:41 :

      charlie...
      un amour, un poète et l’un des dessinateurs les plus drôles de la planète.
      quelqu’un sait quand et où a lieu l’enterrement ?
      merci.
      l.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Baldo le 21 juin 2005 à  09:20 :

        GASPE !!!
        Compagnon de beuveries, avec discutions passionnées sur d’anciens dessinateurs de BD, et autres artistes inclassables)

        J’me relis Désiré Gogueneau, L’Homme au Pantoufles !
        "Curieux, on dirait que mon moteur fait un drôle de bruit...
        A FLABUR POTOFLO"

        Baldo

        Répondre à ce message

    • Répondu par alegria le 21 juin 2005 à  21:29 :

      L’un des mes grands freres est parti.Salut a toi vieux,avec mon autre frere Max et tous nos potes on s’est pris des bonnes.Dommage je suis trop loin pour t’acompagner.J’espere que mes amis le feront pour moi.J’ai vecu certains des meilleurs moments de ma vie avec toi Charlie,remenber le kings a angouleme, n’est pas Max et Jean Pierre ?.2005 année de merde,gloire au Prof.Merci Lisa de m’avoir appellé.Salut a Grosagro,et Charlie,on se vera en Enfer boire des coups avec Le Prof,Arno,Segar et autres,en La Taberna del Diablo.A Franck:no problemo, comme dit Bart Simpson,dans la pierre tombale il faudrait marquer "Vivre Vite,Mourire Jeune et Laisser un Cadavre Gros".Bref assez de bla bla,je vais me prendre une cuite...et Salut a toi Charlie.Et Chuleta ? que va t’elle devenir.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Bernard le 21 juin 2005 à  23:46 :

      enterrement pas avant samedi 25, voire début de semaine prochaine.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Fawzi Brachemi le 22 juin 2005 à  17:08 :

        Salut les gars soyez sympa de nous donner la date de l’enterrement de Charlie Schingo si vous avez l’information.
        Merci ˆ tous
        Fawzi

        Répondre à ce message

        • Répondu le 24 juin 2005 à  15:32 :

          charlie, je me rappelle la nuit blanche passée à Anoulême à te cuiter avec Placid, et le lendemain bombardés vous étiez venus faire chier Thévenet pas encore directeur du Festival dans un débat sur les zines. Du grand art !merci encore.
          didier fanzino

          Répondre à ce message

          • Répondu par doudoucoincoin le 26 juin 2005 à  20:55 :

            Charlie a tellement fait pour la cause canarde que toute la Canardise est en deuil.

            En l’honneur de Charlie Schlingo, la webradio Bide et Musique ajoute ce soir Joe Pédasque le canard des Silver d’Argent à sa playlist.

            Par ailleurs, mon émission Le coin du canard rendra hommage cette semaine à Schlingo avec trois autres chansons des Silver.

            Je crois bien que Charlie Schlingo est un vilain...

            Répondre à ce message

            • Répondu par Hank Harry le 30 juin 2005 à  21:52 :

              Je propose le port du pantalon obligatoire tous les jeudi à la mémoire de Charlie.

              Répondre à ce message

              • Répondu par grogogoll le 1er novembre 2006 à  16:17 :

                j’ai essayé d’envoyer un message de condoléances sur l’en dehors mais ca prend pas comment que se peut il ? EN TOUS CAS j’espere qu’il se la coule douce dans un nuage avec plein de bd peinard

                Répondre à ce message

                • Répondu par RAPH le 4 janvier 2008 à  17:16 :

                  Je ne tombe que maintenant sur ce site, où j’apprends que Charlie Schlingo est passé sur l’autre rive .... gasp .... j’en prends un sérieux coup sur la hure ...

                  Je pense que je vais aller balancer mes Godasses par la fenêtre pour me défouler !

                  Ce gars était vraiment quelqu’un de fantastique de par ce qu’il faisait. Ses bandes dessinées ont changé ma vie.

                  On ne verra pas les nouvelles aventures de Omar Ben Tomate, Kokott Dunougat, Cornanche Desfumerons, John Sapu ....

                  Sobure ...

                  Répondre à ce message

    • Répondu par georges le 4 août 2010 à  01:53 :

      ’tain Charlie...! tu déconnes là...Mais bon..allez..j’fais suivre ton message, ton oeuvre...pas ta vie...elle te concerne...mais j’t’aimais bien moi..tu me manques..! bonne uit..vieux slip..!

      Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    19 juin 2005 13:18

    J’ai jamais été aussi tristounet depuis longtemps. C’était le plus méconnu des artistes géniaux.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    20 juin 2005 10:36, par Thelonious

    Un désastre. Schlingo était unique. Et bien sûr, il n’a bénéficié d’aucune promotion. merci pour la bibliographie.

    Répondre à ce message

  • une dernière gerbe sur sa bière
    20 juin 2005 13:58, par grosagro

    charlie sera enterré a je crois Argenteuil, près de paris

    revenez sur ce site pour le jour et l’heure, je posterai ca dès que je saurai

    son ami thomas

    Répondre à ce message

    • Répondu par KAFKA le 21 juin 2005 à  03:33 :

      Schlingo a été un auteur majeur pour moi. Je tiens à venir à l’enterrement lui dire un dernier au revoir bien qu’on ne se connaissait que très peu. Je ne veux pas emmerder Vuillemin et Martin que j’ai déjà dérangés pour le décès de Choron. Alors, dites moi le jour, l’endroit et l’heure. Je suis vraiment triste qu’on perde les meilleurs en si peu de temps.

      Répondre à ce message

    • Répondu par rené le 21 juin 2005 à  09:39 :

      Salut Thomas,
      Merci de me transmettre toute information sur cette sniffure de pommedeterration.

      René (from Jampur and Gabba’s relationship)
      ren.simon@laposte.fr

      Répondre à ce message

    • Répondu par un connard de looseur : Max le 21 juin 2005 à  11:39 :

      J’ ai horreur d’ aller aux enterrements , j’ irais pas au mien , mais pour le Charlie que je connais bien depuis + de 25 piges , faire un effort , mais si c’ est un coup médiatique à la con et voir tous ces connards de D.A , rédacteurs , chefs de publications dirent que Charlie était un génie mais trop dur à publier , je crois pas que je viendrais ( p’t’ être avec un vieux MP 40 rouille-man qui appartenait à Arno et faire un carton sélectif et médiatique , ça aide pour faire monter les cotes des B.D surtout posthume ) J’ ai eu l’ ami Rosse hier au téléphone ,on a bien rigolé et pleuré , je sais pas encore si je vais y aller , quelqu’ un va m’ envoyer un mail .....hm ?..... Sacré Charlie , gros connard , tu étais unique , tu vas me manquer mais là où tu es, t’ es au calme , finit les problèmes et emmerdes de thunes , tu rentres dans La légende merdique des génies qui ont perdus la vie en voulant la gagner et .... mais qu’ est-ce que je me fais chier à écrire un truc à la con que personne lira , allez à +

      Répondre à ce message

      • Répondu par lismum le 21 juin 2005 à  15:52 :

        j ai appelé Alegria à Buenos Aires pour lui dire que tu t etais barré charlie , et il etait pas jouasse !!!
        Ben et Orlando auront toujours des boutons dans le dos !!!!!

        Répondre à ce message

      • Répondu par Frank le 21 juin 2005 à  16:00 :

        Dans la série " les auteurs géniaux loosers qui s’auto-détruisent " je ne voudrais pas que tu sois le prochain, Max ! Arrête de te sous-estimer tout le temps et viens boire un coup à la maison à notre vieux pote Charlie !...
        Bises,
        Frank.
        PS : Qu’est devenue la petite chienne de Charlie ?

        Répondre à ce message

      • Répondu par Nickman le 22 juin 2005 à  15:36 :

        Si Max ,On te lis
        ...j’aurais preferé en d’autres circonstances c’est sur ..

        Nickman .

        Répondre à ce message

      • Répondu par tony mozzarella le 23 juin 2005 à  10:52 :

        En 82 schlingo m’avait dédicacé ainsi son album "josette dz rechange" : " A Tony qui,
        comme moi, est un sacré connard".
        Rien que d’y penser j’en ai les larmes aux yeux.
        Au nom de la communauté scientifique du La Bourboule et du prof Stein, j’aimerais pariciper
        à la gerbe pour l’ami Charlie.
        Tony de Jalons

        Répondre à ce message

    • Répondu par Le Max (Poor-Bull) le 21 juin 2005 à  14:21 :

      Salut Grosagro , si tu as des news préviens moi , à + : maxperramon@noos.fr

      Répondre à ce message

    • Répondu par Jampur Fraize le 23 juin 2005 à  14:32 :

      Il risque d’y avoir pas mal de monde à la ceremonie.Sans compter le personnel de chez Herta....

      Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    20 juin 2005 16:58, par Jean-Paul Jennequin

    Il faudrait aussi mentionner la discographie de Schlingo dans le groupe des Silver d’argent. Qui pourra jamais oublier la profonde émotion qui se dégage de morceaux comme « Je suis un hippopotame » ou « J’ai des boutons dans le dos » ?

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    20 juin 2005 23:09, par Maurice le cow-boy

    Gaspoture !
    A la tienne Charlie...Ou que tu sois et merci pour tout

    Répondre à ce message

  • complément bibliographie
    21 juin 2005 02:47

    ds la biblio, il manque au moins :

    Le Pantalon, poèmes, éditions Fish & Chips, 1996.

    Fromage color, éd. Sketch, c. 1999.

    « Patron, une cuite s’il vous plaît ! », Albin michel, c. 2001.

    Voir en ligne : http://www.unregardmoderne.com/spip...

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    21 juin 2005 11:09

    Snifure !!!! Adieu Charlie. Je n’oublirai jamais ce jour de 1980 ou je suis tombé sur Gaspation. Ma vie a changer. J’ai jeté toutes mes BD !!!
    Charlie était un martien, il avait tout compris. Lefred T et Kafka doivent être bien triste ! Pat de Nancy

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    21 juin 2005 12:05

    Quel dommage ! GrosDada c’était enfin une revue pour enfant qui ne prenait pas les enfants pour des cons. Et les parents se régalaient itou.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    21 juin 2005 19:16, par Roby

    Charlie, tes blagues étaient parfois d’un goût douteux mais celle-là elle est surtout pas drôle.

    Sniffure et gaspation.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    21 juin 2005 20:07, par placid

    De son vivant, je pensais que Charlie méritait le titre de "Trésor national vivant", comme il en existe au Japon. Maintenant qu’il est mort, on pourrait le hisser au titre de "Trésor national mort". Ou même "Trésor international mort", auprès de l’UNESCO, (il faudrait appeller Kofi Annan).

    Voir en ligne : http://www.unregardmoderne.com/spip...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Beaucostard le 26 juin 2005 à  09:39 :

      Voici ce que Charlie aurait aimé nous entendre dire après son décès :
      Patron une cuite s’il vous plaît !

      Chialecommunveau.

      Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    22 juin 2005 11:03, par Mimoza

    Ca fiche un sacré coup ! Je ne te connaissais qu’à travers tes BD, qui me régalent depuis l’enfance, mais aujourd’hui je perds un membre de ma famille.
    Sob et sniffure !

    PS : des infos sur l’enterrement SVP !

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    23 juin 2005 11:27, par lefred thouron

    je ne pourrai pas assister aux obsèques de schlingo, mais j’ai donné des instructions à interflora pour fleurir sa tombe de saucisses.

    j’invite par ailleurs tous ses amis à pétitionner auprès des gros nazes d’éditeurs de bandes dessinées pour que ses oeuvres complètes soient rééditées !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jampur Fraize le 23 juin 2005 à  14:16 :

      tout à fait d’accord , car il manque "havanies primesautières" et "fromage color" dans ma bibliothèque .

      Répondre à ce message

    • Répondu par Martin le 25 juin 2005 à  14:14 :

      Putain de merde, moi non plus je vais pas pouvoir assister à l’enterrement... (C’est quand d’ailleurs ? OH ! C’EST QUAND ?)
      Peuvent pas le garder au frais et l’enterrer à la rentrée ?
      Lefred, je me joins à toi pour le bouquet de saucisses, on le refilera à Fawzy ou Vuillemin...
      Quant à Charlie, que des conneries sur lui dans la presse comme d’habitude. C’était pareil avec Choron...

      Répondre à ce message

  • Fortune critique posthume de Charlie Schlingo
    24 juin 2005 10:46, par placid

    extrait de la dépèche afp consacrée à Charlie :

    [...] Ses bandes dessinées [...] portent des noms évocateurs [...] ou encore, pour les plus récentes, "Cracra" et "Onulf, le cybernéticien Grosse Bittre".[...]

    Il s’agit bien sûr du livre publié en 2001 à Albi par "Les Requins Marteaux" (et sans doute encore disponible) : ONULF ET LE CYBERNÉTICIEN suivi de GROSSE BITTRE ET CRACRA CRACRA, cette deuxième partie dessinée par Stéphane Rosse.

    Cette dépèche afp a été reprise telle quelle (ou presque) par tous les journaux : Radio france, Nouvel Obs, Midi Libre, TV5, Yahoo, etc (1). au mépris de la mémoire du poète. Pas un responsable de la rubrique culture de ces journaux n’a pris le temps de renseigner pour vérifier le titre des œuvres de l’artiste.

    Bon ne soyons pas amer, c’est juste amusant.

    (1) Le Monde, le plus récent, appelle le livre "Cracra"

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    24 juin 2005 17:34, par pierre ouin

    gaspation !!!
    mon slibard chiale comme une grosse vache

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    25 juin 2005 05:22, par DOC’ JPP

    Charlie, le peuple t’aime !

    A propos d’un voyage l’autre côté, on préfère ne jamais croire à la mort...

    Je vais chercher plus loin dans les premiers souvenirs : " Je m’appelle IGUENOR PARTOUFLE : Voici mes pieds !" En janvier 1991 (au Festival d’Angoulême d’avant la censure, bien sûr !) tu inventais un nouveau personnage de comix (pour "ATOMIK" N° 17) instantanément !
    Le temps d’une dédicace (alcoolisée !) en compagnie de Stéphane ROSSE... Ces deux-là s’éclataient de rire !

    Joie communicative, instants burlesques, tout reste dans la mémoire, qu’on ne voudrait jamais oublier.

    - DOC’ J.P.P.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    25 juin 2005 12:43, par ZOU

    Salut Charlie,
    On ne se sera croisé que 2 ou 3 fois, mais ce qu’ il me reste de plus VIVANT comme souvenir c’ est quand tu jouais de la batterie.....
    ....avec la BOUCHE !!!!!
    J’ espère que quelqu’un aura pensé à enregistrer ce BEAT et que les musiciens alentour y grefferont une petite mélodie à ta mémoire.
    A + alors, ailleurs donc

    Répondre à ce message

    • Répondu le 25 juin 2005 à  20:19 :

      reponse a zou :Serge de la divette a mis les concerts sur dvd .voir avec lui peut etre.. lisa

      Répondre à ce message

  • allons jeter une belle gerbe sur sa bière
    25 juin 2005 19:39, par Grosagro

    hello tous

    les obsèques de Charlie Schlingo seront la semaine qui vient, à partir de mardi 28, mais on ne sait pas encore le jour

    Je posterai la date et heure ici, dès que je sais

    Répondre à ce message

  • Décès de Charlie Schlingo
    26 juin 2005 09:42, par Beaucostard

    Il Manque à la bibliographie "Patron, une cuité s’il vous plaît", Editions Echo des Savanes / Albin Michel 1999

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    27 juin 2005 19:08, par Alteau

    NO FUTURE pour les saucisses Punk à moustaches !
    À la prochaine Charlie, j’ai eu ma putain de dose d’enterrements ces derniers temps. Je te laisserai avec tes proches. J’en viderai quelques-unes à la tienne avec mon vieux Max que j’aime, Ouin ou Florence, en souvenir des grosses rigolades ou des bonnes prises de tronches.
    Passe le bonjour au Prof pour moi...
    À qui le tour ?

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    30 juin 2005 00:15, par Le Max (Poor-Bull)

    Suis pas sûr de pouvoir et vouloir aller à l’ enterrement de Charlie , vais voir si j’ arrive à me lever , vu qu’ en ce moment je dors le jour et je bosse la nuit , on va voir si dans les heures à venir serrais d’ attaque ?.........

    Répondre à ce message

  • Charlie a été enterré à Argenteuil le 27 juin 2005
    2 juillet 2005 09:05, par Grosado

    alors voila un site de qq photos perso que j’avais de Charlie
    http://www.flickr.com/photos/schlingo

    elles sont toutes nases car je sais pas photographier et j’aime pas ça, mais elles rappellent des bons souvenirs, des fois.

    vous pouvez rajouter tres facilement vos photos dessus, pour que tout le monde les voie, ou vos commentaires sous chaque photo

    faites circuler


    début Octobre 2005, yaura un concert des Silver d’Argent à Montmartre


    encore une vanne de Charlie :

    Il voulait faire un journal nommé "L’étoilette", ya longtemps

    j’aurais bien vu ca en kiosque
    l’étoilette — la revue des starlettes, ca le faisait marrer

    — 
    et Il voulait faire aussi un canard pour ados après Grodada, mais aucun titre en vue...

    un jour, une nana a dit par erreur "Grosse patate" pour Grodada
    Charlie Stéphane et moi avons éclaté de rire
    Grosse patate aurait été un très sérieux candidat pour un canard d’ado !

    Voir en ligne : http://www.flickr.com/photos/schlingo

    Répondre à ce message

  • > Vite une Expo de Schlingo
    2 juillet 2005 19:38

    Magnez-vous pour la pétition.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Ho ! je l’ai bien connu, sûr mon gars ! le 3 juillet 2005 à  23:12 :

      Oui tu as raison ! Oui vite une grande expo de ce talentueux artiste, le mieux serait Angoulème, haut lieu de la contestation Trip Slip.
      Charlie qui n’as pas été président lors de son passage parmi nous n’apprécierait sans doute pas cet hommage postume au grand disparu, mais il n’est plus là pour nous emmerder, alors quel plaisir, lors de l’inauguration officiel, de voir certains tristes sires devoir s’extasier sur le travail de cet iconoclaste de Charlie. Aller messieurs,
      un peu de courage, l’art est un jeu, tans pis pour celui qui s’en fait un devoir comme disait Max Jacob. Et n’oubliez pas :
      “Tout les martiens sont des PD sauf ma mère qui est vénusienne.”
      in "N comme Cornichon" les humanos (jamais réédité).
      P.

      Répondre à ce message

    • Répondu par christine lesueur, alias Girafe le 12 octobre 2005 à  13:03 :

      C’en est où ?

      Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo c’est fini
    5 juillet 2005 09:53, par alegria

    et bien Charlie est mort,on se prend une cuite et bla bla bla, c’etait mon ami, et basta des cliches bon poto avec qui on s’est pris une murge un jour et on a bien rigolee. Ceux qui l’avons bien connu savons tres bien que c’etait autre chose qu’un clown genial ,et fata fata ,gros coin coin ,etcetera.c’etait pas tous les jours marrant.je ne sais pas si il’y a un repos apres la vie , en tous cas grace a t’avoir connu je suis certain qui’l y a une vie avant le repos.50 balais c’est beaucoup allors j’espere te rejoindre dans pas tres longtemps. je t’embrasse et regrette ne pas avoir ete plus pres de toi dans c’ette fin comme une autre.Salut

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    6 juillet 2005 19:00, par Poussin

    On se calme Gab, on est pas pressé pour un nouveau tour de piste triste... Et la vraie bande d’amis (tous des alcooliques, sûr !), sait bien ce que déconner cache... Les autres ? On s’en fout, ils n’existent pas. Viva la vista mon pote d’outre-atlantique, Le Poussin.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    9 juillet 2005 23:43, par yves magne

    salut charly continue a deconner ou que tu soit
    que la farce soit avec toi
    YM

    Répondre à ce message

  • site web sur Charlie Schlingo
    30 juillet 2005 19:06, par grosagro

    tiens, voila un site sur meussieu UN chaussures,
    euh, non, je me trompe, sur Charlie Schlingo

    Le site est vite fait mal fait,
    mais avec amour et amitié

    ya des news aussi sur les 3 expos et le concert a venir

    enjoy

    thomas

    http://www.pobox.com/~thomas.valere

    Voir en ligne : site schlingue des genoues

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    1er août 2005 20:16, par polo

    je cherchais des images de charlie schlingo à montrer à mon amie. j’ai appris sa mort. quelle tristesse

    et comme vous avez raison de demander l’organisation d’une exposition de son oeuvre

    je l’ai toujours considéré comme appartenant au domaine de la poésie ; qu’il ait écrit un recueil me touche

    j’espère qu’il est accessible

    et que charlie schlingo le reste

    Répondre à ce message

  • Si mon œil pleure, ma bouche rit
    27 septembre 2005 14:29, par achutiste

    Merde Alors,
    J’suis pas son pote, j’suis pas sa famille, j’suis même pas son chien et j’apprends ici qu’il a l’entourage en noir depuis mi-juin.
    C’est triste.
    Mais n’oublions pas que Schlingo a vécu bien plus longtemps qu’il n’a été mort, alors rigolons-en.
    Ha Ha Ha Ho Ho
    Bon ben j’vais relire Onulf en buvant un coup.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    1er octobre 2005 11:08, par macp

    merde, on me dis jamais rien, c’est vrai que je connais personne alors forcément les nouvelles m’arrivent plus tard. Je suis bien triste car j’ai tellement rigolé avec Désiré, Tampon, Onulf etc... Tristesse de porc

    Répondre à ce message

    • Répondu par FRED2CV le 5 décembre 2005 à  22:14 :

      et moi qui pensais seul dans mon coin coin à trouver génial schlingo et ses personnages désiré gogueneau,tampon destartinns et onulf le marin....c’est con à dire mais moi aussi gaspation et havanies primesautières ont changé ma vie et m’ont orienté pour toujours vers l’humour à la con....Redécouvrez EC SEGAR le créateur de popeye dans les années 30 qui a vraiment influencé charlie.....

      Ceci dit je trouve que schlingo avait du mal à retrouver le style du début....on sentait derrière l’humour de façade, la politesse du désespoir, ou me trompe-je ?

      Répondre à ce message

  • > Décès de Charlie Schlingo
    21 décembre 2005 19:51, par Si on veut

    Le club des addicts de Schlingo est très particulier et très zeclectique .D’après l’ INSé sur trente sept personnes qui lisent une case de BD de C. Schlingo , une sur cent soixante cinq est génée , et détourne la tête en se lipposuçant les pré-molaires . Les quelques autres , se calent bien les pieds sur la banquette d’en face , s’agrippent le bouquin et ne le l^chent plus , tant ils sont tétanisés par le fluide niaiseux de ses héros si anti macdo et si résoluement opposés aux lois du flux tendu .
    Rabiniquement Condamné par tous les grands rabbins Sitruk ,cette BD abjeeeecte était de toute façon promise à l’ interdiction . Pour antichevalitisme et négationivisme de pommes de terres , sans aucun doute . Peut être a-t-il bien fait de mourir exprès ce mec . Dailleurs , de quoi est il mort assassiné ?
    Et surtout , pourquoi fut il assassiné à mort ? .
    Personne ne sait , et aucune enquête sur sa mort ne semble intéresser le moindre journal .
    Comment trouver tous les Schlingo que je n’ai pas lu , ou que j’ai prêté !
    Rien que de savoir que le père du canasson n’est plus là pour lui tricotter ses mitaines et le propulser dans ses histoires hérotik et salabreuses , et en plus que l’ hivers arrive , ça me sonnelahure de déséspoir !
    Ho ! je ! gasp !
    Schlingo , revieeeens ça pue la couille de souris ! Sobasse Gaspos ! je meurs

    Répondre à ce message

    • Répondu le 23 janvier 2006 à  19:48 :

      snifure et pataflure
      une pensee pour charlie en cette nouvelle année des pommes de terre !
      je me abricot de desespoir...

      Répondre à ce message