Décès de Fred

3 avril 2013 5 commentaires

Nous apprenons la triste nouvelle de la disparition de Fred (alias Frédéric Othon Théodore Aristidès), le créateur de Philémon.

Né à Paris le 5 mars 1931 d’une famille grecque originaire de Constantinople, Fred avait été aussi l’un des fondateurs du mensuel Hara Kiri.

Quelques semaines après avoir bouclé la boucle de sa série « Philémon », Fred s’est donc éclipsé.

Inoubliable créateur d’univers poétiques et maître raconteur, il laisse une oeuvre extraordinaire. A l’annonce de la nouvelle ce matin, une grande émotion a parcouru la toile et les réseaux sociaux.

Nous reviendrons plus longuement sur sa carrière dans un prochain article.

DP + MDS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Décès de Fred
    3 avril 2013 13:42, par Benoit Peeters

    Retrouvez Fred dans le documentaire réalisé par Jérôme de Missolz dans la série "Comix".
    http://www.dailymotion.com/video/xvrfm5_fred-documentaire_creation#.UVwNBhlQmSN

    Répondre à ce message

  • Décès de Fred
    3 avril 2013 16:34, par Corinne

    Le fond de l’air effraie.

    Répondre à ce message

  • Décès de Fred
    11 avril 2013 19:13, par Fait d’images

    Trop peu de monde à l’enterrement du grand Fred, pas beaucoup de représentants du monde de la bande dessinée, heureusement son éditeur a dit que Fred avait la chance que ses personnages allaient lui survivre. Son talent aussi.
    Présents, Jean Solé, Jean-Claude Mézières, Florence Cestac, Wolinski, Bridenne, Sabatier, Redon, Avoine, Jy, Cavanna, et c’est tout, c’est tout. Les "jeunes" dessinateurs ont sans doute eu peur de la pluie...

    Répondre à ce message

    • Répondu par LC le 12 avril 2013 à  02:05 :

      Les "jeunes" dessinateurs ont sans doute eu peur de la pluie...

      C’est quoi cette remarque à la con ? Les "jeunes" dessinateurs n’ont sans doute pas été invités ni au courant du lieu et de la date des obsèques, et un enterrement n’est pas un cocktail où l’on vient se montrer, faire son intéressant ou se donner une importance qu’on n’a pas.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Fait d’images le 12 avril 2013 à  09:37 :

        Il est vrai qu’il est plus facile de se répandre dans les médias pour dire tout ce qu’on doit à Fred...
        Un enterrement est un moment, même quand il pleut, ou qu’on ne lit pas les journaux, où on rend hommage à ceux qu’on a aimé, qu’on a admiré, c’est en général ce qu’on fait pour la famille, les amis,... et des auteurs à qui on doit beaucoup.

        Répondre à ce message