Décès de Georges Coune, fondateur de la librairie The Skull

25 juin 2020 1 commentaire

DISPARITION. C’était un libraire à l’ancienne né dans le lit des « mauvais genres » de la culture populaire : le Fantastique, la SF, le polar et la bande dessinée, un de ces pionniers des années 1960-1970 qui a créé l’ADN de la BD telle qu’on la connaît aujourd’hui. Georges « Count » Coune était le père d’Éric Coune, animateur du Festival de la bande dessinée de Bruxelles-Capitale et du Prix Saint-Michel de la BD et actuel administrateur de la librairie The Skull à Bruxelles. Il vient de décéder à l’âge de 79 ans.

Né le 22 Novembre 1940 à Liège, fils d’une journaliste et d’un ingénieur, Georges Coune a beaucoup bourlingué, au Congo belge où habitaient ses parents, au Maroc où à 23 ans il travaille pour une base américaine où il découvre l’univers des comic books, à Gilbratar, avant de revenir occuper un poste de comptable en Belgique. À côté de ce job, il commence à faire de l’import de comics US, épouse Nina Amiel et accompagne ses parents revenus du Congo en 1965 pour ouvrir la boutique Le Cosmos où l’on trouve des ouvrages de SF et des BD, un rayon animé par leur fils Georges.

Encouragé par son épouse Nina, Georges ouvre en 1970 la célèbre librairie spécialisée dédiée au cinéma, à la BD et à la SF, The Skull, au Pont du germoir à Ixelles (Bruxelles). Il est historiquement le deuxième libraire belge dans ce secteur après Michel Deligne qui a ouvert sa librairie Curiosity l’année précédente ; ils sont suivis par la librairie Pepperland de Tania Vandesande. Dans la foulée, il crée le fanzine éponyme The Skull où l’on retrouve les signatures de Arnold Vanhofstadt, Jacques Van Herp, Danny De Laet, Alain Van Passen et André Leborgne.

Pour le distribuer, il crée l’embryon du distributeur Distri-BD qui, sous la houlette d’André Leborgne, jouera pendant les années 1970-1980 un rôle central dans le développement de la librairie indépendante en Belgique. On notera que ces premiers points de vente sont tenus par les épouses respectives Nina (Skull), Françoise (Curiosity) et Tania (Pepperland) dont les maris Georges, Michel et Pierre conservent leurs métiers de comptable, de mécanographe et d’informaticien…

Leurs magasins sont le lieu de rendez-vous des grands auteurs belges de leur temps : André Franquin, Jacques Martin, Greg, Morris, Paul Cuvelier… Ils ont accompagné l’émergence de la bande dessinée autour de ces grands classiques belges, mais aussi d’une bande dessinée d’import américaine et d’une nouvelle bande dessinée alternative prospérant dans le sillage de Charlie Mensuel, de L’Écho des Savanes, de Métal Hurlant, de Fluide Glacial, d’ (A Suivre)

En juillet 1976, se crée la librairie The Skull 2, tenue par Nina, entretemps séparée de Georges, tandis que celui-ci ouvre une nouvelle boutique, Le Sphynx, accompagne le développement de Distri-BD puis se réoriente dans le commerce d’affiches de cinéma et dans l’organisation de conventions et d’événements dont le premier Festival du film fantastique à Bruxelles.

Il décédé le 22 Juin 2020 à Nyons en France. Les obsèques auront lieu dans l’intimité.

DP

Décès de Georges Coune, fondateur de la librairie The Skull
Photo DR / The Skull

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :