Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc

21 janvier 2010 20 commentaires

Nous venons d’apprendre avec tristesse le décès de Jacques Martin, le créateur d’Alix de Lefranc ce jeudi matin à l’âge de 88 ans. Nous reviendrons dans les prochaines heures sur la carrière et l’œuvre de ce grand auteur, qui a travaillé pendant dix-neuf ans auprès d’Hergé avant de se consacrer entièrement à Alix, Lefranc et bien d’autres personnages de BD qui sont devenus et restés des classiques.

Décès de Jacques Martin, le créateur de <i>Alix</i> et de <i>Lefranc</i>
Jacques Martin et Fanny Rodwell, la deuxième épouse d’Hergé
En septembre 2006, à la Fondation Leblanc - Photo (c) Nicolas Anspach

NA.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
20 Messages :
  • Tristesse...
    21 janvier 2010 15:16, par Kara

    Après Tibet, Jacques Martin...

    Répondre à ce message

  • 2010 commence bien tristement
    Condoléances à sa famille.

    Répondre à ce message

  • Trés, trés, triste d’apprendre cette mauvaise nouvelle.

    Il me restera les plaisirs de réver en relisant ces magnifique albums.

    Et encore merci pour votre gentilesse a chaques séances de dédicaces ou j’ai eu le plaisir de vous croiser.

    Au revoir Mr Martin.
    Vous me manquerer.

    Répondre à ce message

    • Répondu par maingoval le 21 janvier 2010 à  16:20 :

      C’est un choc pour moi, je viens d’apprendre la nouvelle.
      C’est un grand créateur qui s’en va, un des derniers mythes de l’âge d’or de la BD franco-belge.
      Ses Alix et Lefranc m’ont passionné pendant ma jeunesse, j’ai des souvenirs inoubliables de chef-d’oeuvres comme Les légions perdues ou Le dernier Spartiate.

      Chapeau bas, Monsieur Martin.

      Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc
    21 janvier 2010 15:58, par Xavier Mouton-Dubosc

    Toutes mes plus sincères condoléances à sa famille et à son équipe (Alix, Lefranc, JeanJean, etc...)

    Répondre à ce message

  • T’aiiiin ! A croire que la Faucheuse n’a pas eu son quota, l’année dernière !

    Encore un grand artiste incontournable qui nous quitte.
    "Heureusement" que, de par son métier, il nous restera ses oeuvres pour continuer à nous souvenir de lui.

    Répondre à ce message

  • Triste nouvelle, un géant s’en va. Pour l’avoir rencontré lors de dédicaces, j’ai pu apprécier sa simplicité et sa gentillesse, total respect Monsieur Martin !

    Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc
    21 janvier 2010 16:48, par renaud soyer

    Encore une mauvaise nouvelle ;
    C’était tout simplement un des géants de la bande dessinée.

    Répondre à ce message

    • Répondu par joel le 21 janvier 2010 à  17:04 :

      il me semble que c’était lui le doyen de la BD ! moi aussi j’ai aimé et aime encore Guy lefranc, je les relis de temps en temps que du bonheur !son oeuvre restera, toute ma sympatié a ses proches, en espérant qu’il n’y ai pas de suivant cette année:o(

      Répondre à ce message

  • Alea jacta est... une dernière fois.

    Une "griffe noire" sur l’histoire de la bande dessinée ,en cette veille de Festival d’Angoulême 2010 : l’hommage ne peut être qu’unanime, comme pour Tibet.

    Phil. "Icecool" Tomblaine

    Répondre à ce message

  • merde !

    Je me revois, ado, allongé sur le tapis du sallon, un morceau de pain à la bouche, lire les aventures d’Alix...magnifiques ambiances,récit palpitant...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Giff-Wiff le 21 janvier 2010 à  19:54 :

      Il y a des instants que l’on redoute, que l’on sait inéluctables mais que l’on repousse au plus loin dans le temps, telle la disparition d’un "géant" dont l’univers nous a marqué au plus tendre de notre jeunesse : Jacques Martin.
      Votre univers est là, entre deux pages dés "Légions perdues", de "Iorix le Grand", "La grande menace" et tant d’autres récits sur des rives oniriques...
      Chapeau bas, Monsieur ! Et à bientôt : puisque le plaisir nous attend au hasard d’une page, d’une mise en page, d’une atmosphère fiévreuse, d’une visite de Rome encore aujourd’hui sur les pas de "nos amis"...

      Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc
    21 janvier 2010 19:23, par Ralph Doumit

    Vers l’âge de 8 ans, je recevais en cadeau d’un ami un album d’Alix : le premier : Alix l’intrépide.
    De retour chez moi, je découvrais que la bibliothèque familiale comportait un autre album de la série : Le dieu sauvage.
    Dans ma petite tête d’enfant, j’ai du me dire à ce moment : "2 albums d’une même série ! En les lisant tous les deux, je pourrai devenir un spécialiste d’Alix, voir même de la Bande Dessinée !"
    Tout a commencé comme ça. Et sans cette petit anecdote, je ne suis pas sur que j’aurai fait plus tard des études de BD et Illustration..
    Beaucoup de pensées. On ne peut pas dire qu’il a beaucoup chomé de son vivant.. J’espère qu’il se repose bien.

    Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc
    21 janvier 2010 19:47, par Oncle Francois

    Encore une triste nouvelle, qui nous rappelle que nous ne sommes que poussière parmi les poussières.
    88 ans, c’est un age honorable pour tirer sa révérence. Monsieur Jacques Martin est allé rejoindre les deux autres Jacques Martin, l’animateur TV et le Trésorier du Vatican. Il laisse un véritable univers de plusieurs séries derrière lui. Il me semble qu’il est l’inventeur de la BD historique réaliste (à vérifier par les experts d’actua-BD), et je crois bien qu’il était le dernier survivant du Tintin hebdo des débuts, l’hebdomadaire qui nous a tant fait rêver (là-aussi à faire vérifier par vos experts-journalistes).

    Il est incontestable qu’une page importante de la BD est en train de se tourner, puisque tous ses plus brillants représentants (Tibet, Martin) ou défenseurs (Moliterni, Couperie) sont en train de disparaitre les uns après les autres. Les grandes vedettes du siècle dernier ont du mal à entamer cette nouvelle décennie qui vient de démarrer. Il y a d’autres auteurs, plus jeunes vigoureux et modernes, évidemment, mais ces qualités ne remplaceront jamais l’expérience de plus de soixante ans de BD !!

    Répondre à ce message

  • Adieu l’artiste !un grand de plus qui nous quitte en ce début 2010 !Mes condoléances à sa famille et à toute son équipe.

    Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Martin, le créateur de Alix et de Lefranc
    23 janvier 2010 19:19, par Hamid Nacer-Khodja

    Oui, c’est vraiment triste, le dernier des grands de la BD franco belge (y a-t-il une autre école ? NON !)qui s’en va. Grâce à lui, la magie du pays de l’enfance est toujours vivace. Un Algérien francophone fan de Martin.

    Répondre à ce message

  • Courage, il nous reste encore Roger Leloup !
    Il va se sentir bien seul !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er février 2010 à  14:55 :

      Vous êtes bien gentil, mais Roger Leloup a 12 ans de moins que Martin et il est en pleine forme. Ne poussez pas les gens dans la tombe...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Jérôme le 1er février 2010 à  21:24 :

      Vous oubliez aussi Jean Graton ! Quel géant !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 2 février 2010 à  15:18 :

        Chaque année, des géants de la BD, âgés de soixante, soixante-dix ans ou plus vont disparaitre, entrainés par le poids des ages ou la maladie... vers le paradis des grands auteurs injustement ignorés de leur vivant.

        Car trop souvent, on ignore ou méprise ce qui nous est proche. Et il nous faut une disparition soudaine pour prendre conscience de la valeur inestimable de ceux qui nous ont quitté.

        Objectivement, on peut parfois penser que les derniers albums des auteurs parus avant leur disparition ne sont pas les meilleurs d’une carrière qui a parfois duré plus de cinquante ou soixante ans... c’est le cas de Hergé (Picaros), Jacobs (Sato 1), le dernier Gaston de Franquin (ligne épurée, suite à dépression), etc. Il n’empèche que ces auteurs et tous les autres de leur génération méritent d’etre récompensés, pour attirer l’attention des petits jeunes sur leur travail, mais aussi pour permettre à leur veuve ou à leurs enfants de toucher des droits d’auteur.

        Répondre à ce message