Décès de Johnny Hart, le père de la série B.C.

9 avril 2007 2 commentaires Actualité
🛒 Acheter

On apprend le décès brutal, le 7 avril 2007, de Johnny Hart, le créateur de la série B.C. et le co-créateur, avec Brent Parker, de Wizard of Id. Il avait 76 ans.

Né le 18 février 1931, il avait commencé sa carrière de cartoonist dans des publications de l’armée, alors qu’il servait l’US Air Force en Corée. Libéré de ses obligations militaires en 1953, il travailla pour plusieurs quotidiens avant de créer en 1957 sa bande dessinée la plus célèbre : « B.C » pour Before Christus, des strips d’humour mettant en scène des hommes des cavernes, dans un style sobre, direct et drôle proche des Peanuts de Charlie Schulz.

Détenteur de nombreux prix honorifiques dont un Reuben Award en 1968, quatre fois distingué par la National Cartoonist Society, Johnny Hart rallia, à partir de 1977, la congrégation évangélique de l’Église presbytérienne. Il se montra de plus en plus militant dans ses bandes dessinées, au point de provoquer la désaffection de certains quotidiens qui le publiaient depuis des années, notamment en raison de ses positions créationnistes, quelque peu en contradiction avec le propre thème de sa série qui pouvait être interprétée comme une illustration des thèses darwinistes. Il y a peu, l’un de ses dessins avait provoqué une vive réaction de la communauté juive américaine en raison du caractère ambigu de son humour.

DP

En médaillon : Johnny Hart. Photo : DR

Décès de Johnny Hart, le père de la série B.C.
Un strip de Johnny Hart
(c) Creator Syndicates, inc.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Décès de Johnny Hart, le père de la série B.C.
    10 avril 2007 00:05, par Alain De Kuyssche

    Il faut croire que la disparition de Johnny Hart précédera de peu la disparition de BC et de Wizard od ID, car les strips survivent mal dans les quotidiens US (ils pratiquement disparu de la presse frzanco-belge). Allez, encore un pan de notre jeunesse qui s’effondre. So long, Johnny.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JPR75 le 10 avril 2007 à  22:32 :

      Plutôt que de se livrer au énième reformatage de leur fond de catalogue, si un éditeur français avec un minimum de bon goût et de volonté (y en at-il un dans la salle ?) pouvait nous permettre de relire ces gags et ces strips qui restent sympas... cette initiative serait bienvenue, je pense.

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD