Décès de Kentaro Miura, le génial créateur de Berserk

DISPARITION. C’est la sidération qui frappe les lecteurs de Berserk, ce manga, chef d’œuvre de la Dark Fantasy, créé par Kentaro Miura en 1989. On apprend avec un peu de retard son décès d’une rupture d’anévrisme le 6 mai dernier à l’âge de 54 ans.

Bijou de la Dark Fantasy qui venait de passer le cap de ses 30 ans en 2018, Berserk est un manga seinen (pour jeunes adultes) qui a marqué une génération de lecteurs par son expressivité sombre et ultra-violente où viscères et sang giclent à un rythme soutenu.

Décès de Kentaro Miura, le génial créateur de BerserkAvec son graphisme sophistiqué et très référencé, Kentaro Miura allait à contre-courant de la norme classique du manga très orienté la production industrielle : ses albums, extrêmement soignés, sortaient au compte-goutte et sa série, tant d’un point de vue esthétique que narratif, par sa profondeur et sa réflexion métaphysique, le rapprochait de la production occidentale. C’est sans doute pourquoi cette série publiée en France par Glénat, est devenue culte chez nous.

Né en 1966, enfant de parents artistes, Kentaro Miura publia son premier manga en 1976, alors qu’il avait dix ans, c’est dire la précocité de son génie. Il accède à la notoriété en 1985 avec son manga Futanabi, travail pour l’examen d’entrée à l’école d’art de Nihon University qui lui vaut une nomination la même année comme « Meilleur jeune talent » dans le prestigieux Weekly Shonen Magazine.

Mais c’est en 1989 avec Berserk qu’il se place définitivement au firmament des meilleurs auteurs de manga de tous les temps.

Nous reviendrons sur la carrière exceptionnelle de Kentaro Miura d’ici quelques heures.

DP

Berserk © kentaro miura /hakusensha, inc., tokyo
Photo : DR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.