Décès de Manfred Sommer

13 octobre 2007 3 commentaires

Dessinateur et scénariste espagnol né le 27 mai 1933 à San Sebastian, il travaille pour le marché anglais par le biais de l’agence Selecciones Illustradas de Josep Toutain avant de créer en 1981 dans la revue Cimoc le personnage de FRANK CAPPA, journaliste-photographe désabusé qui se rend sur les points chauds de la planète (Afrique, Nicaragua, Indonésie, etc.), dont nous connaissons plusieurs albums traduits en français aux éditions des Humanoïdes Associés, Kesselring, Dargaud, Soleil…

Décès de Manfred Sommer

Manfred Sommer avait également tâté du Tex Willer en Italie. Voir plus d’informations à ce sujet sur le blog de Tex Willer.

Manfred Sommer s’est éteint le 3 octobre dernier en Espagne.

FB

Voir en ligne : Une page d’information sur Josep Toutain.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Décès de Manfred Sommer
    13 octobre 2007 23:14, par joel

    est ce du a ce personnage qu’il y ai une agence de jouraliste qui s’appel cappa ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par jérôme le 14 octobre 2007 à  09:29 :

      Je pense plutôt que c’est le nom du personnage qui est un hommage au fameux journaliste Robert Capa... L’agence capa a fait le même hommage, se servant du nom comme d’un acronyme de je ne sais plus trop quoi...

      Répondre à ce message

  • Décès de Manfred Sommer
    17 octobre 2007 18:13, par theloma

    voici la biographie de ce maître du 9 eme art
    Dessinateur et scénariste espagnol né en 1933, Manfred sommer s’oriente avec le concours de l’éditeur Josep Toutain vers la bande dessinée dès la fin des années 40. Il réalisera un grand nombre de récits complets pour le marché britannique. Ce n’est que dans les années 1980 qu’il connaîtra le succès avec le personnage de Frank Cappa, enfant abandonné dans un Berlin en ruine deviendra correspondant de guerre en couvrant les points sensibles du globe.

    Dans le premier épisode Frank Cappa au Brésil l’histoire est plus tournée vers le personnage que vers la guerre. On le retrouve amoureux, humaniste. Dans Somoza et Gomorrhe on entre dans le vif du sujet avec la correspondance de guerre en Amérique du Sud à côté d’un général guérilleros et son passage aux USA nous permet de connaître la jeunesse de Frank Cappa et les raisons de son départ de son village. Puis changement de décors mais avec les mêmes horreurs sur le continent noir dans Le dernier Africain. Cet album a été réédité chez Soleil production en couleur avec une erreur dans l’orthographe du nom du héros. Enfin dans le dernier album Viet-Song, on découvre les débuts de Frank Cappa dans le monde des correspondants de guerre avec son apprentissage sur le terrain au Viêt-nam.

    Ce n’est que par ce personnage de Frank Cappa que nous découvrons le talent de Manfred sommer Seuls ces cinq albums ont été traduits. Le reste de son oeuvre n’a jamais été traduit ou mis en album. On retrouve un article dans les cahiers de la BD spécial Espagne.

    Manfred sommer fait parti de ces dessinateurs espagnols efficaces qui ont su trouver leur style personnel. Son envie de raconter des histoires autour des faits tragiques de l’histoire du XXème siècle met l’accent sur des atrocités et sur la folie des hommes.

    Répondre à ce message