Décès de Philippe Tome

6 octobre 2019 1 commentaire

C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Philippe “Tome” Vandevelde, le co-créateur entre autres du Petit Spirou et de Soda. Il s’est éteint hier, le 5 octobre, à l’âge de 62 ans.

Philippe Tome est né à Bruxelles le 24 février 1957. Il entame rapidement une carrière professionnelle en devenant l’assistant de Dupa, ainsi que de Turk & De Groot. Durant cette période, il fait la rencontre de Jean-Richard Geurts dit Janry, qui devint par la suite son complice pour la reprise de Spirou & Fantasio (1982-1998). Le succès à la fois critique et public est au rendez-vous. Non seulement les carrières de Tome & Janry sont lancées mais en plus, leur collaboration permet de redorer l’image du groom et de son acolyte. C’est ainsi que naît en 1987, la version enfantine et espiègle de Spirou : Le Petit Spirou. Un nouveau succès retentissant pour le duo !

Fort de ces réussites, Philippe Tome multiplie les projets. Toujours chez Dupuis, il lance en 1985 le polar humoristique Soda, dessiné successivement par Luc Warnant (1986-1987), Bruno Gazzotti (1988-2005) puis Dan Verlinden (à partir de 2014). Puis, il fait une incursion dans la collection Aire Libre en proposant le one-shot Sur la Route de Selma, un polar dessiné par Philippe Berthet et se déroulant dans le sud des USA marqué par la ségrégation raciale. Ce récit marque une nouvelle étape dans l’évolution de Tome vers le polar. Car en 1996, Philippe Tome écrit pour Ralph Meyer la trilogie Berceuse Assassine (1997-2002), publiée aux éditions Dargaud.

Décès de Philippe Tome
Phlippe Tome et l’éditeur Benoît Fripiat (Dupuis) - 2008
Photo : Nicolas Anspach.

Entre temps, il a aussi repris à son compte les scénarios du Gang Mazda (1993-1996), la série dessinée par Christian Darasse, racontant les mésaventures farfelues d’un studio d’auteurs de BD. La collaboration avec Darasse s’est ensuite poursuivie chez Glénat puis Sandawe, avec la publication de la série Les Minoukinis.

Malgré une période faste dans sa carrière de scénariste de BD, Philippe Tome a aussi rencontré quelques difficultés. En 1998, la publication de Machine qui rêve, la 46ème album de Spirou & Fantasio divise les lecteurs malgré de bonnes critiques et de bonnes ventes. Au lieu de lancer le début d’un nouveau cycle de cette série mythique, cet album marque au contraire la fin de l’ère Tome & Janry. En 2005, Tome inaugure “Cosmo”, une nouvelle collection dont il devait être l’auteur central, lancée par les éditions Dargaud Benelux et qui se voulait “à la croisée des trois grandes cultures BD”. Mais l’expérience tourne court.

Quant à Soda, son autre grande série, les fans ont patienté 9 ans avant qu’un nouvel épisode du flic-pasteur paraisse en 2015 dessiné cette fois par Dan Verlinden, après l’arrêt de Bruno Gazzotti. Ce nouveau récit devait être un diptyque. Un album posthume viendra-t-il couronner la carrière de Philippe Tome ?

Nous reviendrons dans les prochaines heures sur la carrière de ce grand scénariste du franco-belge. Nos pensées vont à sa famille et ses proches.

CMD

Photo : Nicolas Anspach.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Décès de Philippe Tome
    8 octobre 19:25, par Geraud

    Salut,

    Un choc.
    Tout ce que cet homme a signé est incomparable, indispensable. Tout.
    C’est une perte immense : son parcours devait se poursuivre, il n’avait pas tout dit.
    Une pensée émue bien sûr pour sa famille et ses proches.

    Répondre à ce message