Décès de Pierre Ouin

11 novembre 2015 2 commentaires

On apprend par Béatrice Ouin, la sœur de l’artiste le décès de Pierre Ouin, le 9 novembre.

Né le 3 mars 1960, Il avait créé en 1977, avec Benito, le fanzine Krapö baveux qui publiait Max, Mezzo, Ben Radis, Imagex et Liberatore. C’est le courant punk de la BD des années 1980, qui ne tardera pas à rejoindre les déjantés de Métal Hurlant, de Viper et du Psikopat, multipliant les happenings, notamment à Angoulême. Ces dernières années il publiait aussi dans le journal ASUD (Auto-support parmi les usagers de drogues).

" Merde, il avait joué avec le feu, il y a longtemps, mais n’empêche, ses dessins disparus un temps, étaient redevenus magiques : la java des rats et des shooteuses, je l’aimais..." dit Jean-Pierre Dionnet, le fondateur des Humanoïdes Associés qui le publia un temps. "Gentil Garçon With Attitudes, renchérit Jean-Luc Fromental, ancien rédac-chef de Métal, il participait intensément au joyeux bordel créatif ambiant".

Son héros le plus connu, Bloodi un punk camé jusqu’à l’os accompagné de son rat, vivait dans des milieux marginaux entre trips et rigolade. Dans un dessin dans la droite ligne de Vaughn Bodé et de Shelton, il a donné un visage à une population que les bourgeois préféraient ignorer jusque là. Il incarne un style et une époque.

Nos pensées vont à ses proches.

DP

En médaillon : Photo de Jean-Luc VALLET

Décès de Pierre Ouin

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Décès de Pierre Ouin
    11 novembre 2015 12:23, par Grelots

    Triste nouvelle...
    Ne pas oublier sa participation dans de nombreux magasines pour enfants dans les années 90 tels que Fripounet, Perlin,...
    Adieu Pierre

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 novembre 2015 à  14:21 :

      Et encore il y a quelques mois à Picsou magazine !

      Répondre à ce message