Actualité

Décès du génie coréen du dessin Kim Jung Gi à Paris

5 octobre 2022 2 Commentaires
Caurette Daniel Maghen ✏️ Kim Jung Gi Corée du Sud 🛒 Acheter

DISPARITION. C’est un énorme choc pour nous tous qui l’avons côtoyé ces derniers jours. Le génie du dessin Kim Jung Gi est décédé le 3 octobre à Paris d’une crise cardiaque, alors qu’il s’apprêtait à prendre un avion pour New York après un long séjour à Paris où il avait une exposition en cours à la Galerie Maghen. Il avait 47 ans.

La rédaction d’ActuaBD qui l’avait rencontré à plusieurs reprises, est absolument effondré,. Elle s’associe à son éditeur, Jean-Christophe Caurette, et à son galeriste Daniel Maghen, pour transmettre notre sympathie et notre amitié à son épouse et à ses deux enfants.

N’hésitez pas à envoyer un mail à sa famille sur le mail ci-dessous. Nous reviendrons bientôt sur sa carrière et le souvenir qu’il a laissé à bien d’entre nous.

DP

Décès du génie coréen du dessin Kim Jung Gi à Paris

Kim Jung Gi. C’était un dessinateur exceptionnel. Une sorte de génie comme il n’y en a qu’un par décennie.
Photos : Kelian Nguyen

Une courte bio de Kim Jung Gi (communiqué)

Kim Jung Gi est né en 1975 en Corée du Sud. Après avoir achevé ses études aux Beaux-Arts de l’université Dong-Eui à Busan et effectué son service militaire dans les forces spéciales, il débute sa carrière avec Funny Funny publié dans le célèbre magazine japonais Young Jump en 2002.

Kim Jung Gi émerge sur la scène internationale en 2011. Il est invité à se produire dans le monde entier notamment en France, aux États-Unis, partout en Asie et au Japon, dans les plus grands salons et festivals pour réaliser des performances graphiques, des “drawing shows”, au cours desquelles il dessine de grandes fresques à main levée. Les vidéos de ces événements comptent plusieurs millions de vues sur internet.

Également dessinateur de BD, il réalise les six albums de la série TLT - Tiger the Long Tail avec Seung-Jin Park au scénario entre 2007 et 2011 et Spy Games (éd. Glénat) avec le scénariste français Jean-David Morvan en 2014. Il collabore également avec l’écrivain Bernard Werber en illustrant Paradise en 2010 et Third Humanity en 2013.

Depuis 2007, il publie ses carnets de dessins composés de plusieurs milliers de pages aux éditions Caurette et Superani. En 2017, il collabore avec le célèbre artiste japonais Katsuya Terada en réalisant un nouveau carnet de croquis.

Également enseignant, il cofonde sa propre école de dessin AniChanga à Séoul avec son ami fidèle et manager Kim Hyun Jin. Partout dans le monde, Kim Jung Gi suscite l’étonnement et l’admiration du public et des artistes subjugués par sa formidable technique et sa mémoire phénoménale lui permettant de réaliser des dessins d’une grande complexité à main levée sans esquisse préparatoire.

La galerie Daniel Maghen lui a consacré trois grandes expositions en 2016, 2019 et 2022. Il décède le 3 octobre à Paris à l’âge de 47 ans, au cours d’une tournée internationale.

Voir en ligne : Lisez notre hommage à King Jung Gi sur ActuaBD.com

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN :

 
Participez à la discussion
2 Messages :
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD