Déconfinement et comic shops : ce Michael Jackson, quel précurseur !

11 juin 2020 0 commentaire

SUPERSTAR. Michael Jackson, on connaît : c’était le King of Pop. Un artiste précurseur : musique, danse, clips vidéo, communication savamment orchestrée, ambiguïté sexuelle, mais aussi modification chirurgicale de l’apparence pour que l’extérieur corresponde aux questionnements qui se passent à l’intérieur, parfois jusqu’à l’excès …. Rien à faire, on est obligé de dire qu’il avait eu du nez (même s’il a fini en mauvais état).

Au-delà du flair, il y a eu aussi les polémiques : le harcèlement, les accusations, les manœuvres de déstabilisation... Judiciairement, l’affaire a tourné court avec son décès.

Déconfinement et comic shops : ce Michael Jackson, quel précurseur !
Distanciation sociale ? Non magasin vide ! Michael Jackson arrive.

Mais Michael, qui nous a quitté en juin 2009, était quoiqu’on dise un homme de goût ; mieux : un artiste qui aimait les artistes, les grands, la preuve : il aimait les comic books.

C’est pourquoi il se rendait régulièrement dans un comic shop de Los Angeles, le Golden Apple Comics Store, pour améliorer sa collection de bandes dessinées, de statuettes, de jouets ou de livres.

Michael Jackson, toujours un coup d’avance, quel talent !

Mais un superstar n’est pas monsieur tout le monde, et encore une fois, pour faire ses achats, le prince du Moonwalk a su se montrer novateur, dès octobre 2008, accompagné de ses enfants.

Considérez, le Coronavirus n’a qu’à bien se tenir : distanciation sociale avec les paparazzi soigneusement tenus à l’écart à l’extérieur, gestes barrières avec les mains dûment rangées dans les poches, surtout, masque chirurgical pour se protéger, ou protéger les autres, de toutes contaminations néfastes et invasives.

Exemplaire Michael Jackson : le Covid-19 ne l’aurait pas atteint !

Une attitude exemplaire alors qu’aujourd’hui, c’est panique à bord dans toute l’industrie des comics après la pandémie qui a paralysé l’économie de toute la planète, quand les moins joyeux prédisent jusqu’à la fin des comics, rien de moins.

Déjà en 2008, il y avait semble-t-il pénurie de masques chirurgicaux, dès lors on se débrouillait comme on pouvait !

Mais faisons face, dans les pas (de danse) de Michael Jackson, réinvestissons nos magasins de bande dessinées favoris, comme le chantait l’artiste :

Heal the world
Make it a better place
For you and for me
And the entire human race

PA

Photos : Golden Apple Comics Store. DR.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?