Delcourt, nouveau "territoire de la bande dessinée" au Centre Georges Pompidou

18 septembre 2006 2 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Le Festival fête à sa façon les 20 ans des éditions Delcourt.

Ce soir, au Centre Georges Pompidou à Paris, Guy Delcourt honorera de sa présence une rencontre animée par Benoit Mouchart, directeur artistique du Festival International de la Bande Dessinée, dans le cycle "les nouveaux territoires de la bande dessinée".

L’occasion pour en connaître un peu plus sur l’itinéraire d’un éditeur de talent.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • DELCOURT ATTEND SA LOCO

    Voilà sans doute une manifestation passionnante, que les amateurs apprécieront. Delcourt édition a déjà vingt ans ! Et toujours pas de locomotive pour entraîner les ventes, comme Bourgeon et ses Passagers du Vent qui avaient apporté un premier souffle à Jacques Glénat avant qu’il touche le gros lot avec Zep et son Titeuf... Les éditions du Soleil ont elles aussi leur super loco avec Lanfeust. Quant à Dupuis, Casterman et Dargaud, les vieux de la vieille, ils ont toutes les locos qu’il faut, no soussaï Ophélaï, comme on disait à la téloche.

    Tandis que Delcourt, probablement le meilleur éditeur actuel, doit se contenter d’honnêtes tirages répartis sur une dizaines de séries vedettes dont aucune n’a encore défrayé la chronique des nouveaux best-sellers. Gageons que dans son écurie de pur-sangs, tôt ou tard, un phénomène prendra l’ampleur nationale et internationale qui garantira à ce grand éditeur
    la pérennité et la sécurité nécessaires à la poursuite de son œuvre.

    En attendant, qu’il soit ici remercié pour les heures de bonheur qu’il nous donne ! Longue vie aux éditions Delcourt !!

    kervor@wanadoo.fr

    Répondre à ce message

    • Répondu par Roooo le 20 septembre 2006 à  12:07 :

      Pas d’inquiétude puisque Delcourt est adoubé par les institutions comme le FIBD et Beaubourg. A savoir si ces rencontres feront un jour tourner la BD hors de son bocal microcosmique...

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD