Dimanche ensoleillé pour l’inauguration de l’exposition « Bulles et balles » à Roland Garros

24 mai 2009 2 commentaires

Dimanche, le Tennisseum de Roland Garros ouvrait officiellement les portes de son exposition « Bulles et balles » sur le tennis et la bande dessinée en présence de plusieurs artistes du 9ème art. Le stade était plein de monde car la compétition sur terre battue s’ouvrait ce jour-là et il y avait foule en raison d’une journée particulièrement clémente.

Le dessinateur belge André Geerts avait fait le déplacement avec le Directeur Général de Dupuis, Olivier Perrard, ravi d’avoir pu organiser une distribution gratuite d’un numéro spécial du Journal de Spirou auprès des jeunes du court central. André Juillard était là également découvrant le court film qui le montrait en train de dessiner. André Chéret, le dessinateur de Rahan mais aussi auteur d’une biographie de Noah en 1984, répondait aux questions des journalistes.

Cerise sur le gâteau, tous les auteurs présents ont reçu une entrée gratuite pour assister l’après-midi même à un match sur le court central. André Geerts, grand amateur de tennis, était aux anges…

DP

Dimanche ensoleillé pour l'inauguration de l'exposition « Bulles et balles » à Roland Garros
André Chéret, l’auteur de Rahan avait aussi créé une biographie de Noah en 1984.
Olivier Perrad, DG des éditions Dupuis. "Spirou" a édité un numéro spécial en partenariat avec Roland Garros
Au sein de l’expo, André Juillard se découvre en train de dessiner...
L’ombre de Tintin n’est jamais loin...

Reportage photographique : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Eh oui, j’étais aux anges, mon cher Didier ! Imagine toi, entrer dans le stade de Roland Garros pendant les internationaux de France, c’est comme si, à treize ans, j’avais pu entrer dans la rédaction de Spirou et rencontrer là, en chair et en os, des vrais dessinateurs de BD ! Et, eh bien, oui !... Ca aussi, j’ai eu la chance de le faire, il y a quarante ans ! Et ça me fait du bien, ce rendez-vous avec le talent, loin des problèmes, des procès Uderzo, des polémiques Hergé, des cocaïne et vieux tableaux de Roland Garros... Juste le talent, l’amour, le rêve, le ressenti, la qualité et la route qui y amène : l’ enthousiasme !

    Répondre à ce message

    • Répondu par lehodey le 8 juillet 2009 à  12:41 :

      Cher Didier,

      Tout d’abord bravo pour tes belles images.

      Je découvre avec joie les commentaires d’André Geerts et j’espère évidemment que son enthousiasme fera des émules. La période estivale est toute choisie pour venir à Roland Garros profiter des joies du tennis en Bande dessinées jusqu’en décembre, et visiter non seulement cette exposition, qui s’étoffera bientôt de quelques actualisations, mais également un Stade toujours magique.
      A bientôt donc,

      Franck k. Lehodey
      Commissaire de Balles et bulles, le tennis en bande dessinée

      Répondre à ce message