Disparition du mangaka Hideo Azuma (Journal d’une disparition, Journal d’une dépression)

21 octobre 2019 0 commentaire

Le 13 octobre dernier, le mangaka Hideo Azuma s’éteignait dans un hôpital de Tokyo, la nouvelle nous parvient seulement aujourd’hui grâce à Takanori Uno, traducteur et interprète, ambassadeur quasiment officiel de la bande dessinée franco-belge chez nos amis japonais.

Hideo Azuma débute sa carrière en 1969, où il se spécialise dans les mangas humoristiques et de science-fiction tels que "Futari to gonin" ou "Fujôri nikki", mais aussi dans l’érotisme avec "Hizashi" et "Umikara kita kikai". Certaines de ses oeuvres seront adaptées en série d’animation comme Nanako SOS.

En 1989, il disparaît subitement du monde de la bande dessinée après une tentative de suicide. Il deviendra ensuite technicien du gaz, et sombre dans l’alcoolisme, avant de revenir au 9e Art en 2005 avec "Journal d’une disparition", suivi de "Journal d’une dépression" en 2006, deux œuvres autobiographiques où il revient sur son problème avec l’alcool et sa vie de SDF menée pendant de nombreuses années. Un retour à la bande dessinée moult fois primée et marquée par une reconnaissance de son travail.

L’auteur est décédé à l’âge de 69 ans. Pensées francophones à la famille, aux proches et à tous les admirateurs de l’auteur.

VS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?