Dofus chez les Bretons

Nous vous avions déjà parlé du phénomène Dofus. Il continue son bout de chemin. Après quatre ans d’existence, ce jeu multijoueurs en ligne a près de 3 millions d’inscrits et 200.000 Joueurs abonnés. Quant au mangalike dérivé, il est en au cinquième tome, alignant des tirages qui feraient rougir certains homologues japonais édités en France.

Cette fois, la saga Dofus touche la Grande-Bretagne, grâce à la version anglaise du jeu, diffusée sur un serveur dédié, qui lui a valu des articles flatteurs dans les supports spécialisés britanniques. Suivant la même logique qu’en France, l’éditeur de jeu vidéo a décidé de publier lui-même en anglais les mangas développant son univers vidéoludique. A l’occasion du Salon de Londres, Ankama a imprimé 5.000 exemplaires d’un premier titre. Un art book français/anglais est également publié à pour la circonstance.

Une initiative considérée comme une tête de pont pour un dévellopement plus large de l’univers Dofus dans le monde anglo-saxon. Une démarche courageuse et innovante que bon nombre d’éditeurs « classiques » feraient bien de suivre avec attention.

DP

LA BANDE ANNONCE DE DOFUS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.