Du Soleil sur la Belgique

27 août 2009 8 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Qui a dit que les auteurs français boudaient le Plat pays ? En tout cas, pas Soleil !

Car, une nouvelle fois, une fournée d’auteurs débarquent au mois de septembre pour envahir les villes francophones.

Ainsi, on pourra retrouver Ruizgé, le dessinateur Luxley qui sera en dédicace :

Du Soleil sur la Belgique le jeudi 03 septembre à partir de 14h à la librairie Lotus Noir à Bruxelles
- le vendredi 04 septembre de 15h à 18h à la librairie BD World à Waterloo
- le samedi 05 septembre de 15h à 18h à la librairie BD World à Wavre

Andrea Mutti, dessinateur du Syndrôme de Cain dédicacera :

- le mardi 08 septembre de 15h à 18h à la librairie Forbidden Zone à Bruxelles

Enfin, la collection Soleil Celtic sera solidement représentée par :

- Demare , dessinateur de Merlin, la quête de l’épée
- Créty, dessinateur d’Hannibal Mériadec et les larmes d’Odin
- Babonneau, dessinateur de La Légende de la Mort
- Lapo, dessinateur des Seigneurs de Cornwall
- Aja, dessinateur du Dieu des Cendres

vous attendront de pied ferme les :

- vendredi 18 septembre à la librairie 500 Héros de Wavre de 15h à 18h
- samedi 19 septembre à la librairie BD Scope de Liége de 15h à18h
- dimanche 20 septembre à la librairie Lotus Noir de Bruxelles à partir de 14h (exceptionnellement les dédicaces se dérouleront au restaurant le “830”- Chaussée de Waterloo).

CLD

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Du Soleil sur la Belgique
    27 août 2009 21:39

    C’est vrai que la Belgique a parfois besoin de soleil, mais celà surtout de novembre à mars. Les parapluies sont également les bienvenus !

    Blague à part, je ne pense pas que les auteurs Soleil soient particuliérement adaptés aux gouts des habitants du pays qui a vu naitre Tintin et Spirou.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jean-Luc Cornette le 27 août 2009 à  23:36 :

      On pourrait croire qu’en Belgique, les gens ne lisent que des BD belges, ne regardent que des films belges, n’écoutent que de la musique belge, ne vont qu’à des expos de peintres belges...
      Mais c’est faux. C’est bien plus précis que ça. Ce qui se fait ailleurs de la ville où l’on habite n’a aucun intérêt pour nous !
      A Waterloo, le gens ne lisent que des BD de Waterloo, ne regardent que des films à propos du Lion de Waterloo, n’écoutent que de la musique de Waterloo, ne vont qu’à des expos de peintres de Waterloo (qui ne représentent que la bataille)...

      Et moi qui suis Bruxellois, je peux vous garantir que je ne lis que des BD bruxelloises, je ne regarde que des films bruxellois, je n’écoute que de la musique bruxelloise, et je ne vais qu’à des expos de peintres bruxellois...
      Des BD produites à Toulon, vous rigolez ! Comme si on avait du temps à perdre à ça. Bon, là-dessus, je vais me manger des frites et boire une bonne gueuze.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 28 août 2009 à  07:48 :

        Il est vrai que ce protectionnisme culturel belge est très peu connu de nos voisins français. Cette consommation de produits locaux entraînent d’ailleurs un phénomène de ’ghetto de bande dessinées’. Les amateurs de BD ne lisant que celle de leurs environs proches, il n’est pas rare de voir des gens déménager afin de pouvoir enfin sacrifier à leur passion. On retrouve ainsi des concentrations auteurs-éditeurs-lecteurs dans des grandes villes tels que Charleroi ou Bruxelles. Par contre, du côté de Givet, le coeur balance ...

        Répondre à ce message

        • Répondu le 28 août 2009 à  13:42 :

          Mais pas mal d’auteurs belges émigrent dans le sud de la France (depuis longtemps), comment faire alors ?

          Répondre à ce message

          • Répondu le 28 août 2009 à  18:36 :

            Une fois émigré, ils sont libérés de toute forme de malédiction, et peuvent enfin lire les auteurs Soleil…

            Répondre à ce message

      • Répondu le 28 août 2009 à  21:41 :

        Vous avez raison : il est clair que Vandersteen et Sleen sont des vedettes chez les flamands, et non chez les wallons. Et qu’il existe de formidables réseaux sociaux (bien avant Facebook !!) entre auteurs de la même région : Bruxelles, Liège et Charleroi par exemple.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Moynot le 30 août 2009 à  00:17 :

        Jean-Luc, il semble que ton humour ne soit pas perceptible à tous. Ça doit être vexant, non ? Moi, ça m’énerverait, en tous cas…

        Répondre à ce message

        • Répondu le 30 août 2009 à  13:25 :

          Il a été compris par certain ! Et ça, c’est déjà bien !

          Pour les autres, tant pis ! Je fais ce que je peux.
          L’éducation à la tolérance, à l’ouverture d’esprit, à la curiosité, c’est le boulot des parents et des professeurs ! On n’y peut rien. La lutte est impossible. Si ce n’est que cela reste toujours sous-jacent dans nos livres. Alors, dans un forum, un peu d’ironie, c’est à mon avis la meilleure façon de réagir à une très grosse bêtise.
          Mais au-delà de ça, c’est pas notre job, Emmanuel ;-)

          J’espère que tout va bien à Bordeaux ?
          Ah oui, moi, Bruxellois, je suis ami avec un auteur de Bordeaux ! Alors qu’un buveur de bière ne devrait pas intéresser à un consommateur de pinard ! C’est terrible ça ! ;-)

          Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD