Elixirs, T3 : Le Souffle du Néant - Par Arleston & Varanda - Soleil

23 décembre 2013 0 commentaire

Le monde d’Amphel s’efface petit à petit, sous l’action du sombre dieu Olkas. Sa soeur, la déesse Algane, a décidé de sauver le monde grâce à une équipe hétéroclite formée d’un séducteur ridicule hanté par un démon, d’une princesse caractérielle, d’une garde du corps taciturne, d’un petit cuisinier velu et d’un glupion, drôle de bestiole qui se révèle être la déesse elle-même.

Mais la princesse Murmilla profite d’un passage par la capitale de l’Empire pour quitter le groupe et rejoindre son palais. Or, sans elle, la sauvegarde de leur monde ne peut aboutir...

Alors que leur quête semblait vraiment débuter, le groupe d’aventuriers d’Elixirs éclate littéralement dans ce tome 3. La princesse prend (enfin) du caractère et révèle sa personnalité de garce. En fin scénariste qu’il est, Arleston donne encore beaucoup de corps à ses personnages, afin d’éviter toute monotonie possible. Et effectivement, on s’amuse beaucoup à suivre les errances de ses personnages, en se demandant comme eux comment l’aventure va tourner.
Elixirs, T3 : Le Souffle du Néant - Par Arleston & Varanda - Soleil

Pour profiter de cette sortie, Soleil a édité une version noire et blanche en grand format afin de profiter au mieux de la minutie (obsessionnelle ?) d’Alberto Varanda

Il en est de même avec Varanda qui nous régale avec de superbes décors, notamment architecturaux et de foule comme il les aime tant. Cette minutie du détail tranche avec une certaine rondeur des personnages, ce qui permet de maintenir une certaine fluidité de l’ensemble.

Si le dessin est donc d’un soin exceptionnel et le scénario est inventif et prenant, le récit laisse malheureusement un peu le lecteur sur sa faim. Il a effectivement fallu attendre cinq ans pour que ce tome 3 nous parvienne. Là où les petites digressions scénaristiques d’Arleston rajoutent du cachet dans une série annuelle, elles semblent en revanche appesantir la dynamique de la quête quand il faut attendre si longtemps la suite des aventures.

Une série à savourer, même si le rythme de sortie contraste finalement avec l’esprit gai et presque insouciant qui s’en échappe.

CLD

Lire notre chronique du tome 2 et l’interview d’Alberto Varanda

D’Elixirs T3, commander :
- la version standard de ce livre chez Amazon ou à la FNAC
- la version limitée grand format noire et blanche chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?