Exposition Lefranc par Régric chez Champaka (Bruxelles)

18 février 2021 0 commentaire

LIGNE CLAIRE. Le dessinateur Régric formé par Jacques Martin lui-même, avait déjà eu les honneurs ponctuellement de quelques expositions, mais c’est la première fois qu’une présentation de cette ampleur met en avant son travail sur sa reprise -exemplaire- de la série Guy Lefranc.

En effet, depuis le tome 20 de Lefranc, Noël noir, le dessinateur séquano-dionysien (de Seine-Saint-Denis, quoi) a réalisé sept albums de Lefranc, ce qui en fait le second contributeur derrière l’incontournable Gilles Chaillet. Cette qualité s’élève à mesure de la quantité, serait-on tenté de dire, en observant les planches exposées à la galerie Champaka. Les pages sont sans retouche, le trait est sûr, le fil narratif respecte les codes de la série, et surtout l’encrage s’inscrit harmonieusement dans la lignée du travail de Martin et Chaillet, avec une probité qui n’est pas toujours autant perceptible dans les albums.

Exposition Lefranc par Régric chez Champaka (Bruxelles)


Durant la visite, on est étonné que les bulles ne soient pas lettrées, alors que pas mal d’exclamations, en revanche, sont soigneusement calligraphiées, ce qui apporte beaucoup d’effet aux planches présentées. Régric l’explique : « Je considère le lettrage comme du dessin. Par conséquent, je trace moi-même les lettrages gras qui ne pourront être réalisés avec la typographie faite par ordinateur. Le seul problème que cela pose est pour les traductions. Il faut alors vider les bulles au moment où les planches sont scannées pour pouvoir y mettre la version des pays étrangers. »



Notons également la présence de deux couvertures réalisées pour des albums de Jacques Martin pour les soixante ans de la série : Le Mystère Borg et L’Ouragan de feu.

« J’avais déjà eu en 2012 quelques planches exposées chez "Petits papiers" devenu "Huberty & Breyne" à l’occasion du soixantième anniversaire de Lefranc. raconte Régric. L’exposition était surtout axée sur le travail de Jacques Martin lui-même. Ici, l’exposition montée par la galerie Champaka en ce moment est largement plus exhaustive puisqu’elle survole tous mes albums de Lefranc depuis "Noël noir" paru en 2009. »

Un ensemble qui vaut le détour.

CLD

Exposition Régric du jeudi 11 au samedi 27 février 2021
Rue Ernest Allard, 27
1000 Bruxelles
Tel : +32 2 514 91 52
sablon@galeriechampaka.com
Mercredi à samedi : 11h00 à 18h30



À propos de Lefranc, lire également sur ActuaBD.com :
- Lefranc, T. 31 : La Rançon - Par Régric & Seiter, d’après Jacques Martin - Casterman et l’interview des auteurs Régric & Seiter : « En tant que journaliste, Lefranc visite l’histoire du vingtième siècle dans la période 1952-1959 »
- Quand Jacques Martin évoquait déjà dans Lefranc un « super-virus » dès 1964…
- Tome 30 : Lune rouge dans Objectif Lune pour Lefranc et notre interview de François Corteggiani & Christophe Alvès : « Nous aimons changer d’univers entre chaque album, quitte à surprendre le lecteur »
- Tome 27 : L’Homme-oiseau avec notre article : Régric, héraut de l’École de Bruxelles
- Tome 26 Mission Antarctique avec l’interview de Christophe Alvès & François Corteggianni : "Il faut rester cohérent avec l’esprit de Jacques Martin"
- La chute du Reich vue par "Les Reportages de Lefranc"
- Guy Lefranc T25 : Cuba Libre - Par Régric et R. Seiter, d’après Jacques Martin - Casterman
- Lefranc, T24 : L’Enfant-Staline - Par Régric & Robberecht - Casterman
- Tome 23 : L’Éternel Shogun avec notre interview de Régric : "L’influence de Bob De Moor est très forte dans mon travail"
- Les Reportages de Lefranc - La Bataille des Ardennes
- Tome 21 : Le Châtiment avec l’interview d’André Taymans & Erwin Drèze : « Nous dessinons Lefranc à la manière d’un studio »
- Décès de Jacques Martin : la BD au service de l’Histoire
- Tome 20 Noël noir : Guy Lefranc, sauveteur des Corons
- Tome 19 Londres en péril et Pourquoi le scénariste Alain De Kuyssche n’est-il pas crédité sur le dernier Lefranc ?
- L’interview de Jacques Martin : « Hergé était un homme madré et rusé… »
- Tome 18 La Momie bleue
- Tome 17 Le Maître de l’atome et Taymans signera un Lefranc et un Sibylline en fin d’année
- L’équipe de Jacques Martin s’agrandit
- Tome 16 L’Ultimatum avec notre article : Carin reprend Lefranc
- Jacques Martin multiplie les « voyages » de ses héros
- Jacques Martin et Casterman choisissent la continuité

Propos recueillis par Charles-Louis Detournay

Voir en ligne : Les planches de Guy Lefranc de Régric chez Champaka

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?