FIBD Angoulême 2012 : Le Conseil Général réduit sa subvention au FIBD et la CCI augmente la sienne

3 novembre 2011 0 commentaire

Le président du Conseil Régional, le sénateur Michel Boutant a tranché : désormais, la moitié (soit, près de 120 000 euros) de la subvention qu’il attribuait chaque année au Festival d’Angoulême sera gérée directement par la Cité de la Bande Dessinée pour financer les événements que la Cité organise pendant la manifestation, notamment l’hébergement des expositions du Festival et des rencontres internationales.

Par ailleurs, il soutient l’exposition confiée par le directeur général de la Cité, Gilles Ciment, à Jean-Marc Thévenet qui aura bien lieu pendant le festival, au grand dam de la mairie ou d’autres qui auraient voulu reporter cette exposition au-delà de la manifestation, sous prétexte qu’il n’était pas raisonnable de faire appel à un ancien directeur du festival.

On notera que ce n’est pas une perte pour le Festival puisque ces frais seront réglés directement par la Cité au lieu de transiter par 9eArt+, la société qui gère le Festival pour le compte de l’association détentrice des droits du FIBD.

C’est un camouflet pour son patron Franck Bondoux qui paie là une certaine arrogance dans les propos tenus en septembre dernier à l’encontre du sénateur de la Charente.

Heureusement pour lui, la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Angoulême a décidé de passer sa subvention de 30 000 à 150 000 euros, ce qui augmente d’autant la participation publique au Festival à un moment où certains partenaires privés ont tendance, en raison de la crise, à réduire leur contribution.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?